Nous suivre Info chimie

29 % de produits en non-conformité avec le règlement CLP en UE

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Un projet de vérification de conformité de produits contenant des substances dangereuses dans l'Union européenne a été mené récemment par 15 États membres et pays associés à l'Espace économique européen, rapporte l'Agence européenne des produits chimiques (Echa). Qui a coordonné l'étude avec la Commission européenne et des instances nationales de contrôle. Le projet visait à vérifier le niveau de sécurité des emballages de produits de grande consommation. Un total de 797 produits a été passé à la loupe, comme des désinfectants, des produits de blanchiment, des nettoyants ménagers pour toilettes, fours, vitres, ou canalisations. Les inspections ont examiné l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement, mais ont majoritairement visé distributeurs et détaillants. Sur 797 produits de grande consommation contenant des substances dangereuses, 230 ne respectaient pas les obligations de classification, d'étiquetage et d'emballage du règlement CLP. Soit une non-conformité constatée de 29 %. En particulier pour la protection des enfants. Les inspections ont relevé que dans le cas de 32 produits, les mesures étaient insuffisantes pour empêcher les enfants de les ouvrir et qu'ils n'étaient donc pas conformes aux normes de fermetures de sécurité pour enfants. Pour 77 produits, le signal tactile de notification de dangerosité, requis par le CLP, était soit absent soit mal placé. Dans 66 cas, la classification ou l'étiquetage relatifs aux dispositifs de sécurité pour les enfants étaient absents. L'enquête a même relevé que dans de rares cas, les produits présentaient même un design propre à stimuler la curiosité des enfants. Selon l'Echa, ce projet a engendré 411 actions légales et mesures de mises en conformité. 24 produits ont été interdits de mise sur le marché, et 24 autres produits ont été retirés du marché. La France n'a pas participé à ce projet.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Perturbateurs endocriniens : L’Anses veut accélérer les évaluations

Perturbateurs endocriniens : L’Anses veut accélérer les évaluations

Dans le cadre de la seconde stratégie sur les perturbateurs endocriniens (SNPE 2), l’Anses a élaboré une liste de substances d’intérêt. L’agence a également identifié des[…]

Innovation : Le Cefic lance un réseau pour la chimie du futur

Innovation : Le Cefic lance un réseau pour la chimie du futur

Filière hydrogène : Création du consortium Lyon Rhône H2V

Filière hydrogène : Création du consortium Lyon Rhône H2V

Nanomatériaux : Le centre NanoMesureFrance obtient un financement de 1,2 M€

Nanomatériaux : Le centre NanoMesureFrance obtient un financement de 1,2 M€

Plus d'articles