Nous suivre Info chimie

35 heures/L'opposition des syndicats non signataires "inopérante" selon l'UIC

Sujets relatifs :


L'Union des industries chimiques a déclaré que le droit d'opposition exercé par les quatre syndicats non signataires de l'accord sur les 35 heures conclu dans la branche était "inopérant" et a demandé au ministère de l'Emploi l'extension du texte. L'accord sur les 35 heures dans la chimie avait été paraphé le 8 février dernier par la seule CFDT et le 16 février, les quatre syndicats non signataires, (CGT, FO, CFTC et CFE-CGC), avaient fait part à l'UIC de leur opposition à cet accord (Chimie hebdo n°37, p.3). En réponse, l'UIC a fait savoir à ces quatre syndicats "que l'accord du 8 février 1999 ne constituant pas un avenant modificatif de la convention collective nationale des industries chimiques", l'opposition notifiée "se trouve dès lors inopérante". L'UIC est désormais dans l'attente de l'arrêté d'extension demandé auprès du ministère de l'Emploi et de la solidarité qui permettra aux 3000 entreprises et 230000 salariés de la branche " de disposer d'un accord cadre pour la mise en ?uvre de la loi sur les 35 heures ", conclut la fédération patronale. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

L'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande de « réduire au maximum » et « dans les meilleurs délais » les persulfates d'ammonium, de potassium et de sodium, notamment[…]

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

Solvay réorganise son comité exécutif

Solvay réorganise son comité exécutif

Plus d'articles