Nous suivre Info chimie

400 arômes remis en question ?

J.B.

Sujets relatifs :

, ,

« Pour la première fois, la sécurité de toutes les substances aromatiques actuellement disponibles dans l'Union Européenne a fait l'objet d'une évaluation indépendante au niveau européen, sur la base des données scientifiques disponibles les plus récentes et conformément aux mêmes critères rigoureux », se réjouit Klaus-Dieter Jany, président du groupe scientifique de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) sur les arômes. Les experts scientifiques de l'EFSA ont ainsi achevé la première phase d'un examen complet de la sécurité de 2 067 substances aromatiques utilisées dans l'Union européenne. Le groupe scientifique a estimé que 1 667 d'entre elles ne devaient susciter aucune inquiétude en termes de sécurité. Le groupe a en revanche invité les fabricants de substances aromatiques à fournir des données complémentaires pour près de 400 substances afin de lui permettre de finaliser ses évaluations. « Cela ne veut pas forcément dire que ces substances présentent un risque pour la santé mais, simplement, que nous avons besoin d'informations additionnelles afin de pouvoir finaliser l'évaluation de leur sécurité », précise l'EFSA.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

L'appel de Gilles le Maire pour la tenue d'un Village de la chimie digital

Tribune

L'appel de Gilles le Maire pour la tenue d'un Village de la chimie digital

« Sans masques ni barrières ! », l'édition 2021 du Village de la chimie se tiendra en version digitale. France Chimie Île-de-France, le CFA AFI24, les entreprises, les écoles et universités,[…]

21/12/2020 | PanoramaFrance-Chimie
France Chimie s’engage depuis cinq ans dans l’Accord de Paris

France Chimie s’engage depuis cinq ans dans l’Accord de Paris

Economie circulaire : L’État soutient le secteur de la plasturgie

Economie circulaire : L’État soutient le secteur de la plasturgie

Brenntag condamné à verser une amende de 52 M€

Brenntag condamné à verser une amende de 52 M€

Plus d'articles