Nous suivre Info chimie

56 pôles labellisés pour 2019-2022

S.L.

Le Premier ministre a labellisé, le 5 février, 56 pôles de compétitivité pour la phase IV des pôles de compétitivité (2019-2022). Le gouvernement avait lancé en juillet 2018, en lien étroit avec les conseils régionaux, un appel à candidatures pour désigner les pôles de compétitivité sur la période 2019-2022. Conformément aux dispositions du cahier des charges, les dossiers ont fait l'objet d'une expertise par un comité de sélection réunissant l'État et les conseils régionaux. Le Conseil de l'innovation a également été consulté dans ce cadre. À l'issue de cette procédure, le Premier ministre a décidé de suivre les recommandations du comité de sélection et de labelliser 56 pôles de compétitivité. Dans cette liste, 48 sont labellisés pour une durée de quatre ans, dont Agri SOI, Axelera, Cosmetic Valley, IAR, Lyonbiopôle, Medicen, Tenerrdis, Xylofutur qui portent des sujets sur la chimie, la pharmacie, la bioéconomie et la chimie du végétal. De son côté, Fibres-Energivie figure parmi les 8 pôles de compétitivité qui sont labellisés pour une durée d'un an, prolongeable à quatre ans sous certaines conditions.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Recyclage : Visite de la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, chez Skytech

Recyclage : Visite de la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, chez Skytech

Le spécialiste français de résines recyclées Skytech a accueilli sur son site de Bonnières-sur-Seine (78) la visite de la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Cette visite était[…]

14/09/2021 | Economie circulaire
Économie : La chimie allemande continue d’investir en R&D malgré la pandémie

Économie : La chimie allemande continue d’investir en R&D malgré la pandémie

Atteindre la souveraineté énergétique

Atteindre la souveraineté énergétique

Recyclage : la chaire Plastiloop 2.0 de Centrale Lille s’attaque aux polymères aromatiques

Recyclage : la chaire Plastiloop 2.0 de Centrale Lille s’attaque aux polymères aromatiques

Plus d'articles