Nous suivre Info chimie

Acétate de vinyle monomère/Celanese ferme une unité...

Sujets relatifs :


Face aux surcapacités dans le secteur de l'acétate de vinyle monomère (VAM) et à la réduction des marges liées à la hausse des prix des matières premières, deux producteurs ont décidé de prendre des mesures. Celanese, qui avait décidé en août dernier un programme de restructuration comprenant notamment la réduction des effectifs de 850 personnes, vient de décider de fermer son unité de VAM d'Edmonton dans l'Alberta (Canada) dont la capacité atteint 85 000 tonnes/an. Le groupe avait engagé une étude qui concernait à la fois ce site canadien et le site mexicain de Cangrejera, mais ce dernier (capacité de 100 000 tonnes/an) restera ouvert. Cette décision est en partie liée au démarrage récent d'une unité de VAM d'une capacité de 190 000 tonnes/an sur son site asiatique de Jurong (Singapour) où le groupe produit aussi de l'acide acétique, de l'acétate d'éthyle et de l'acétate de butyle. Le groupe allemand dispose désormais d'une capacité de 190 000 tonnes/an en Asie, de 110 000 tonnes/an dans son unité mexicaine, de 550 000 tonnes/an de capacité au Texas (Clear Lake et Bay City), de 110 000 t/an à Tarragone (Espagne) et de 220 000 tonnes/an à Francfort (Allemagne), soit une capacité globale de VAM de 1 180 000 tonnes/an. Mais la fermeture d'Edmonton devrait être largement compensée par un futur investissement sur le site de Singapour du groupe où Celanese a l'intention d'utiliser un nouveau procédé et faire passer la capacité de 190 000 à 340 000 tonnes/an grâce à une optimisation de la production. Parallèlement, une augmentation de la production d'acide acétique est à l'étude sur ce site. En revanche, d'autres fermetures pourraient intervenir, cette fois aux Etats-Unis, où le groupe étudie actuellement une réduction des capacités. Par ailleurs, Celanese a annoncé pour les neuf premiers mois de son exercice 2001, un chiffre d'affaires en hausse de 5 % à environ 4 milliards d'euros et un bénéfice net de 32 millions d'euros (+68 %). En revanche, le groupe a plongé, comme la plupart de ses concurrents, au troisième trimestre et a enregistré une perte nette de 4 millions d'euros, cependant inférieure à celle enregistrée pour la même période de l'an dernier (18 millions d'euros). Sur le trimestre, ses ventes ont par ailleurs baissé de 3 %. Le bénéfice opérationnel avant taxes, dépréciations et amortissements (EBITDA) a en revanche reculé de 17 % au troisième trimestre. Le secteur des acétylés, qui comprend la production de VAM, a enregistré un chiffre d'affaires stable au troisième trimestre grâce à la croissance des ventes en volume (+6 %) et malgré un recul de 10 % des prix. L'EBITDA a reculé de 13 % sur cette période mais augmenté de 34,5 % depuis le début de l'année.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

En fusionnant leurs activités dans le domaine des styréniques, BASF et Ineos font émerger le nouveau numéro 1 mondial. Il évoluera sous le nom de Styrolution.On ne voit pas tous les jours émerger un « player » de plus de 5 milliards d'euros de[…]

01/12/2010 | Pétrochimie
Indorama, leader mondial du PET

Indorama, leader mondial du PET

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Plus d'articles