Nous suivre Info chimie

Adkalis a amorcé le virage du biosourcé

Alexane Roupioz

Sujets relatifs :

, ,
Adkalis a amorcé le virage du biosourcé

Dans un contexte industriel favorable, le pôle Formulation du groupe Berkem, nouvellement dénommé Adkalis, met sur le marché des solutions écologiquement performantes de protection du bois. Elles s'inscrivent dans une démarche de réduction de l'impact de la société sur l'homme et sur l'environnement.

54,8 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2017. Deux cent trente collaborateurs. Trois sites industriels situés en Dordogne et en Gironde. Et pas moins de treize agences de distribution. Créé en 1964, Berkem est un groupe industriel indépendant spécialisé dans la chimie fine. Avec une histoire jalonnée de créations d'entreprises, de rachats d'activités et de fusions de sociétés, le groupe français a su diversifier son activité historique de formulation pour s'imposer comme un acteur majeur sur le marché de la chimie fine. Berkem est aujourd'hui organisé autour de quatre activités : le pôle Extraction végétale est porté par la société Berkem SAS, le pôle Industrie de la résine par l'entreprise Lixol, le pôle Distribution par T&G Distribution et le pôle Formulation par la toute récente société Adkalis. L'activité de formulation du groupe commence dès 1964 avec la création de SARPAP, Société d'application et de recherches de produits anti-parasitaires de droguerie et d'entretien. En 2009, l'entreprise devient SARPAP et Cecil Industries après le rachat des activités de la société V33 qui propose des gammes de solutions de traitements des bois et de dispositifs préventifs. Puis en 2017, le pôle rachète le fonds de commerce de Xylophène Industrie de Dyrup détenu par PPG AC France. « Nous avions une association de marques que nous avons décidé de regrouper sous un nouveau nom, Adkalis », explique Claude Genty, directeur général d'Adkalis. Nouvellement baptisé, le pôle Formulation a profité du salon Batimat 2017 pour présenter ses premières gammes de solutions écologiquement performantes de protection du bois. Sur les six marques du groupe Berkem, trois proposent d'ores et déjà des produits biosourcés : la gamme XILIX pour des applications curatives, la marque AXIL pour des applications préventives et la gamme Xylophène Industrie.
 

L'efficacité du produit avant tout
 

Prendre le virage du biosourcé pour se positionner stratégiquement sur le marché de la préservation des bois est une volonté affichée depuis longtemps par Adkalis. Le contexte industriel actuel permet aujourd'hui au groupe d'inscrire cette orientation stratégique dans sa démarche de réduire son impact sur l'homme et l'environnement tout en continuant à proposer des produits efficaces. « Depuis des années, nous avons la volonté de dresser des passerelles entre nos activités. Le pôle Formulation a toujours voulu capitaliser sur le savoir-faire et l'expertise du pôle Extraction végétale pour proposer une offre biosourcée », confie Claude Genty. Mais pour Adkalis, le lancement d'une gamme à impact maîtrisé sur l'environnement ne devait pas se faire au détriment de l'efficacité du produit. Pour les équipes R&D, la difficulté était de retrouver les paramètres d'efficacité et d'utilisation des produits d'origine pétrolière avec des matières premières issues de la biomasse. « C'est un réel challenge technique car avec des matières premières d'origine végétale, impossible de contrôler l'ensemble de la synthèse de la molécule », remarque Laurent Cubizolles, responsable R&D d'Adkalis. Mais la chimie en amont évolue. Elle sait désormais maîtriser ces paramètres pour proposer des molécules issues de la biomasse présentant des caractéristiques identiques à celles des matières premières pétrolières. « À partir de là, nous avons pu formuler des produits biosourcés tout en garantissant leur efficacité et leur utilisation », remarque le responsable R&D. Dans cette démarche et pour réduire son impact sur l'homme et l'environnement, Adkalis s'appuie aussi sur les 50 ans de savoir-faire en formulation du groupe Berkem. Grâce à cette expertise, les équipes R&D proposent des solutions avec des dosages de matière active raisonnés qui pénètrent en profondeur dans le bois. « Sur les dix dernières années, nous avons fortement diminué les quantités de matière active dans nos produits sans en diminuer l'efficacité », constate le directeur général d'Adkalis.
 

Vers le 100 % biosourcé
 

Ce savoir-faire en formulation se traduit aussi par la mise sur le marché de produits sous forme de microémulsions qui permettent d'emmener, sans aucune opération mécanique, les biocides jusqu'à 8 mm de profondeur, ou sous forme de gels qui pénètrent le bois sur plus de 5 cm. Sans déroger aux critères d'efficacité, les équipes R&D d'Adkalis travaillent en parallèle sur la recherche d'additifs de formulation d'origine végétale. Dans cette démarche, elles peuvent compter sur le savoir-faire de l'entreprise Lixol avec qui elles partagent les laboratoires. Acquise par le groupe Berkem fin 2016, la société fabrique des résines pour l'industrie de la peinture, du traitement des bois et des encres. Or la résine est un élément de formulation primordial puisqu'elle permet notamment de fixer les biocides. « Lixol a été un achat stratégique ; le savoir-faire de la société nous permet de garder notre indépendance vis-à-vis des grands groupes qui n'étaient pas toujours enclins à nous fournir des résines spécifiques en petite quantité », précise Claude Genty. Comme pour les autres éléments de formulation, Adkalis espère trouver des alternatives biosourcées aux résines qu'elle utilise actuellement. Avec ses produits en matière première d'origine végétale, la société espère renforcer encore son activité à l'export. Bien implantée sur le territoire français, elle réalise actuellement 20 % de son chiffre d'affaires à l'international. Un pourcentage qu'elle aimerait voir bondir à 50 % d'ici à cinq ans. « Dans un premier temps, on s'attache à l'Europe. Ensuite, nous ciblerons des lieux géographiques avec des spécificités techniques et technologiques compatibles avec notre savoir-faire, comme l'Australie où les termites posent de nombreux problèmes », détaille le directeur général. Des marchés internationaux qu'Adkalis espère séduire avec ses premières gammes de produits innovants écologiquement performants. Et à plus long terme, avec des formules en matière première 100 % végétale pour l'ensemble de ses produits. « Le 100 % biosourcé, c'est notre objectif ultime », conclut Laurent Cubizolles.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Silab mise sur le végétal et la biotech pour innover

Silab mise sur le végétal et la biotech pour innover

La société limousine s'appuie sur la force de son département R&D pour développer des actifs cosmétiques à partir de nouvelles matières premières naturelles et s'implanter sur[…]

02/07/2018 | CosmétiquesZoom
Nile accélère la mise sur le marché de « bio-intrants » innovants

Nile accélère la mise sur le marché de « bio-intrants » innovants

Sept lauréats pour les trophées nationaux Responsible Care 2018

Sept lauréats pour les trophées nationaux Responsible Care 2018

Commerce chimique: « Nous ne nous attendions pas à un tel rattrapage en 2017 »

Commerce chimique: « Nous ne nous attendions pas à un tel rattrapage en 2017 »

Plus d'articles