Nous suivre Info chimie

Aemetis signe avec Chevron Lummus Global

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

La société californienne focalisée sur les biocarburants et les spécialités chimiques biosourcées, hors matières alimentaires, va pouvoir étendre ses compétences et ses projets dans le domaine du biokérosène et du biodiesel. Après un accord initial conclu début septembre et limité à l'Amérique du Nord, Aemetis a signé un accord élargi de licence avec Chevron Lummus Global, coentreprise 50/50 entre Chevron Products Company et Lummus Technology, et avec Applied Research Associates (ARA), une société d'ingénierie, pour l'utilisation du procédé Biofuels Isoconversion dans les bioraffineries d'Aemetis et celles de potentielles coentreprises dans le monde. Ce procédé de Chevron Lummus Global englobe une technologie d'hydrothermolyse catalytique développée par ARA pour la production de substituts de kérosène et de diesel dérivés de plantes et d'algues. Le biokérosène pourra être utilisé à la fois pour l'aviation commerciale et militaire. L'accord de licence prévoit une extension de la bioraffinerie qu'Aemetis détient à Kakinada, sur la côte orientale de l'Inde. Ce site indien d'une capacité de 190 millions de litres par an, opère aujourd'hui trois unités distinctes pour la production de biodiesel, de glycérine et d'huiles comestibles à partir d'huiles naturelles non-comestibles. L'usine indienne recense 45 salariés d'Aemetis, soit un peu moins de la moitié de la centaine que compte le groupe dans le monde. Une seconde bioraffinerie est implantée à Keyes, en Californie (États-Unis, 208 Ml/an) pour la production de bioéthanol. Essentiellement.

A la base, Aemetis est spécialisé dans l'ingénierie d'enzymes pour la bioproduction de spécialités chimiques renouvelables et de biocarburants. La société détient deux technologies complémentaires : Z-microbe, un portefeuille d'une centaine d'enzymes basées sur une bactérie marine aérobie permettant de convertir directement des sucres, de l'amidon et de la cellulose en spécialités et carburants et le procédé de bioraffinage ATSCH (hydrolyse d'amidon et de cellulose à température ambiante).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

Le géant allemand de la chimie BASF a fait part de son intention d’augmenter ses capacités de production d’esters synthétiques pour lubrifiants sur son site de Jinshan, en Chine. Afin de faire face à la[…]

12/10/2020 | EstersChimie
BASF réaligne sa division Global Business Services

BASF réaligne sa division Global Business Services

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Plus d'articles