Nous suivre Info chimie

Agrium et PotashCorp feront des concessions

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Les deux géants canadiens feront certainement des concessions pour finaliser leur fusion. Agrium et PotashCorp, qui deviendront Nutrien, futur leader mondial des engrais, au cours de ce troisième trimestre (CPH n°806), ont indiqué que le ministère chinois du Commerce (Mofcom) et que la Commission de la concurrence en Inde (CCI) exigeraient quelques désinvestissements avant de valider l'opération. De manière indépendante, les deux autorités s'inquiéteraient de certaines parts minoritaires détenues par PotashCorp et réclameraient donc des concessions. Agrium et PotashCorp n'ont donné aucune autre précision à ce stade, estimant simplement que ce qui était demandé ne devrait pas avoir d'impact ni sur la fusion ni sur les 500 millions de dollars de synergies opérationnelles entrevues. Les deux groupes ont obtenu, le 11 septembre, l'approbation des autorités canadiennes de la concurrence, après avoir obtenu le feu vert du Brésil et de la Russie. Les approbations américaines, chinoises et indiennes sont attendues ces prochaines semaines. Selon le rapport annuel de PotashCorp, ce dernier détient des parts dans cinq entreprises d'engrais dans le monde. Il détient ainsi 33 % de Canpotex, au Canada, 32 % de SQM (Chili), 28 % d'APC (Jordanie), 22 % de Sinofert (Chine) et 14 % d'Israel Chemicals (Israël).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rien n’arrête la valse mondiale. Des opérations de grandes envergures se sont poursuivies en 2019 à l’international, sans qu’il y ait vraiment de méga-fusions. En France, des opérations de plus[…]

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Plus d'articles