Nous suivre Info chimie

Air Liquide Arabie injecte 450 M$

J.B.

Sujets relatifs :

, ,

C'est le plus gros contrat d'investissement industriel du groupe, et le plus important contrat d'hydrogène. Air Liquide, via sa coentreprise Air Liquide Arabie créée en 2008 avec Industrialization et Energy Services Company (TAQA) et Al Rushaid Petroleum Investment Company, vient de signer un contrat pour l'approvisionnement en hydrogène de la nouvelle raffinerie de Saudi Aramco. Ce dernier avait en effet annoncé la construction d'une deuxième raffinerie dans la ville industrielle de Yanbu, sur la côte ouest de l'Arabie Saoudite. Dès sa mise en service au troisième trimestre 2014, la raffinerie traitera 400 000 barils de brut lourd par jour. Cette raffinerie représente un investissement total de 12 milliards de dollars (9,2 Mrds €). Le projet avait été annoncé en 2006 puis retardé faute de financement.

 

Selon les termes de ce contrat, Air Liquide Arabie investira 450 millions de dollars (350 M€) dans deux unités de production d'hydrogène de grande taille, d'une capacité totale de 300 000 m3 par heure. L'hydrogène permettra de désulfuriser les hydrocarbures issus de la raffinerie afin de produire des carburants propres qui répondent aux nouvelles normes environnementales. Ce nouveau complexe sera développé et construit par Lurgi, une division d'Air Liquide Ingénierie. Sa mise en service aura lieu en 2014, simultanément au lancement de la raffinerie.
 

« L'externalisation des besoins en hydrogène d'une raffinerie aussi importante est une première au Moyen-Orient, indique Pierre Dufour, directeur général délégué du groupe Air Liquide, supervisant la zone Moyen-Orient, et illustre une tendance à long terme de cette région. Ce projet renforce également notre positionnement stratégique et notre croissance au Moyen-Orient, où nous développons notre infrastructure en gaz industriels afin d'accompagner l'évolution constante du secteur de l'énergie, un des relais de croissance du groupe Air Liquide ».
 

1 Mrd $ d'investissement dans les cinq ans


 

Air Liquide est déjà présent dans huit pays sur cette zone : Égypte, Liban, Koweït, Oman, Qatar, Arabie Saoudite, Syrie ainsi qu'aux Émirats Arabes Unis, et y emploie 600 collaborateurs. « Air Liquide a investi environ 500 M$ sur la période 2002-2009 et va injecter un milliard de dollars supplémentaires dans la région du Golfe Arabique dans les cinq prochaines années », indique Jacques Thézy, directeur générale Moyen-Orient d'Air Liquide. Précisant que la croissance est tirée par les secteurs de l'énergie et du pétrole et gaz, mais également par deux nouveaux vecteurs : l'énergie solaire (photovoltaïque) et le captage et stockage du CO2.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

Le géant allemand de la chimie BASF a fait part de son intention d’augmenter ses capacités de production d’esters synthétiques pour lubrifiants sur son site de Jinshan, en Chine. Afin de faire face à la[…]

12/10/2020 | EstersChimie
BASF réaligne sa division Global Business Services

BASF réaligne sa division Global Business Services

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Plus d'articles