Nous suivre Info chimie

Air Liquide: bilan positif pour 2012

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Si les résultats 2012 du spécialiste français des gaz industriels sont en deçà de ceux publiés en 2011, ils demeurent tout de même satisfaisants. « Dans le contexte du ralentissement économique mondial de 2012, la performance du groupe est solide. Notre présence géographique étendue, nos initiatives dans les nouveaux marchés et les acquisitions ciblées nous permettent d'afficher une nouvelle progression de l'activité et des résultats opérationnels », s'est réjouit Benoît Potier, p-dg d'Air Liquide, lors de la présentation du bilan financier. Le chiffre d'affaires a progressé de 6 %, à 15,33 Mrds € l'an dernier. De même, le résultat opérationnel croît de 6,3 %, à 2,56 Mrds €. Le bénéfice net a, lui, enregistré une croissance un peu moins dynamique en dégageant 1,61 Mrd € (+ 4,9 %). Selon Benoît Potier, cette différence de progression entre résultats net et opérationnel s'explique « par des frais plus importants liés à des acquisitions et à des réorganisations dans certaines zones ». Autre fait important, Air Liquide a signé plus de 2,9 Mrds € de décisions d'investissements l'an dernier, dont 2 Mrds € pour des projets industriels et 887 M€ pour des acquisitions. Il s'agit du « plus haut niveau atteint depuis 2007 », souligne Benoît Potier. Au niveau des activités, la division principale Gaz et Services a dégagé 13,91 Mrds € de ventes (+ 6,5 %). En 2012, les pays émergents ont une nouvelle fois été le moteur de croissance de cette branche. Les économies en développement progressent de 11 % alors que les marchés matures (Europe, États-Unis, Japon) stagnent à + 1 %. Le chiffre d'affaires de la sous-division Industriel Marchand avance de 6,2 % à 5,19 Mrds €. L'activité Grande Industrie arrive à la deuxième place des ventes de Gaz et Services en générant un chiffre d'affaires de 5,01 Mrds € (+ 9,4 %). La croissance de cette activité a été particulièrement soutenue en Europe orientale (+ 20 %). La sous-division Santé a aussi affiché une belle performance en progressant de 7,9 %, à 2,48 Mrds €. A noter qu'Air Liquide a intégré en début d'exercice sa filiale Seppic (jusque-là incluse dans Autres activités), spécialisée dans les ingrédients de spécialité, à sa division Santé. La sous-division Électronique a plus souffert en 2012 et recule de 5 % à 1,29 Mrd €. Elle est entrée en récession sur tous les marchés géographiques, et a particulièrement été impactée par une baisse de la demande en Asie Pacifique. « L'Électronique est repassé dans le positif au quatrième trimestre », rassure tout de même Fabienne Lecorvaisier, directrice financière d'Air Liquide. Au niveau des autres divisions du groupe, l'Ingénierie et la construction ont dégagé des ventes de 785 M€ (+11,3 %). En 2012, les prises de commande ont bondi de 69 %, pour un total d'1,7 Mrd €. Enfin, la division Autres activités (soudage, plongée et autres) affiche un retrait de 8,4 %, à 629 M€.

 

Une organisation plus stratégique

Pour l'année à venir, le groupe a annoncé vouloir transformer progressivement son organisation pour la centrer sur des marchés stratégiques. Pour cela, il s'appuiera sur une base à Paris focalisée sur la santé et l'environnement et trois pôles principaux aux États-Unis à Houston (centré sur les énergies), en Allemagne à Francfort (ingénierie, grands projets) et en Chine à Shanghai (électronique). S'estimant « peu inquiet sur le moyen terme », Benoît Potier a assuré que la croissance du résultat net serait une nouvelle fois au rendez-vous en 2013, « sauf dégradation de l'environnement ». En revanche, il n'a pas été en mesure de confirmer les objectifs de croissance de 8 à 10 % de l'activité pour la période 2011-2015 comme le prévoyait son programme d'optimisation des coûts ALMA, lancé en 2010. La mise à jour des perspectives futures sera dévoilée en décembre, lors d'une réunion entre investisseurs.



Ventes d'Air Liquide par activités en 2012.

Source : Air Liquide

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles