Nous suivre Info chimie

Air Liquide cède des actifs à Messer en Hongrie et lui en prend en Turquie

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

C'est dans un petit programme de consolidations régionales que se sont lancés Air Liquide et Messer. Ces deux spécialistes européens des gaz industriels se réorganisent en Hongrie et en Turquie, dans le cadre de deux accords qui ont été annoncés séparément mais simultanément. Le groupe allemand a indiqué que sa filiale hongroise Messer Hungarogáz allait reprendre la totalité des parts d'Air Liquide Hungary Ipari Gáztermel?, filiale hongroise du géant français. L'opération, dont les détails financiers n'ont pas été révélés, pourrait être finalisée dans une période maximale de six mois. 50 salariés vont passer sous pavillon allemand. L'acquisition comprend principalement la reprise d'une unité de séparation des gaz de l'air (ASU), de deux générateurs d'azote, d'un site de remplissage en bouteilles. La transaction va permettre de renforcer les actifs de Messer en Hongrie où il est déjà particulièrement présent. Sa filiale locale dispose dans le pays d'une ASU, d'une unité d'acétylène, de deux usines de production d'hydrogène et de plusieurs sites de remplissage en bouteilles. De plus, Messer qui est implanté localement depuis 1989, a l'oeil sur 29 unités sur sites en Hongrie. Le groupe dispose aussi d'une seconde filiale, Messer Szendioxid, qui opère un site de dioxyde de carbone à Olbö.

Changement de décor en Turquie, où Air Liquide s'empare de Messer Aligaz Sanayi Gazlari, filiale de Messer sur ce marché. Cette entreprise de 70 salariés a généré l'an passé un chiffre d'affaires d'environ 9 millions d'euros et est spécialisée dans les gaz industriels, médicaux et de spécialités. Air Liquide précise que cette filiale qui passera sous pavillon français est principalement active dans le secteur de l'industriel marchand et fortement implantée dans les régions égéennes et de Marmara, avec notamment une ASU produisant oxygène, azote et argon liquides, et trois centres de remplissage de bouteilles. Établi en Turquie depuis 2011, Air Liquide a fortement investi sur place et détient notamment une unité de production d'oxygène et d'azote liquides ainsi qu'un centre de remplissage de bouteilles à Polatli, dans la région d'Ankara. Sans compter un site de production également à Izmir. Avec les apports des actifs de Messer, le géant français des gaz industriels sera présent désormais dans les trois plus importantes zones industrielles de la Turquie, aux alentours d'Ankara, Izmir et Istanbul.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Protoxyde d’azote : le parlement interdit la vente aux mineurs

Protoxyde d’azote : le parlement interdit la vente aux mineurs

Le parlement français a annoncé que la vente de protoxyde d’azote, quel que soit le conditionnement, serait désormais interdite aux mineurs. Le texte de loi précise, en outre, qu’il est « interdit de[…]

26/05/2021 |
Produire du papier en France permet de lutter contre le changement climatique

Produire du papier en France permet de lutter contre le changement climatique

Recyclage : l’APHP veut traiter les masques anti-Covid-19

Recyclage : l’APHP veut traiter les masques anti-Covid-19

Résultats : Un bon premier trimestre 2021 pour DSM

Résultats : Un bon premier trimestre 2021 pour DSM

Plus d'articles