Nous suivre Info chimie

Air Liquide construit une gigantesque ASU en Afrique du Sud

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Il s'agira de la plus grande unité de production d'oxygène au monde, selon Air Liquide. Le spécialiste français des gaz industriels a récemment signé un contrat majeur avec le Sud-Africain Sasol. Celui-ci porte sur la fourniture de grandes quantités de gaz industriels sur le site de Sasol situé à Secunda, à environ 140 km à l'est de Johannesburg (Afrique du Sud). Le gaz fourni servira à la production de carburants de synthèse. Pour honorer son contrat, Air Liquide va injecter environ 200 millions d'euros pour la construction d'une unité de séparation des gaz de l'air (ASU) d'une capacité de 5 000 tonnes d'oxygène par jour. Celle-ci permettra également au groupe d'approvisionner en oxygène et en argon le marché local. Elle devrait être mise en service en décembre 2017. « Air Liquide est un partenaire technologique historique de Sasol », a précisé David Constable, le p-dg de Sasol. Au cours des 40 dernières années, le groupe français a déjà livré plusieurs ASU sur le site de Secunda de Sasol. Mais, pour la première fois, la société sud-africaine a décidé d'externaliser ses besoins en oxygène pour ce site. Air Liquide est présent en Afrique du Sud depuis plus de 60 ans. Il y emploie actuellement 800 salariés. Il fournit des gaz industriels et des gaz spéciaux aux secteurs de l'acier, l'automobile, l'alimentaire et les boissons, l'exploitation minière, la pétrochimie, la pharmacie et le verre. Il est aussi présent dans le secteur de la santé, avec ses gaz médicaux. Il s'est récemment renforcé en Afrique du Sud via la mise en place d'une unité de conditionnement de gaz spéciaux à Johannesburg. Au cours des dix dernières années, ses investissements majeurs dans le pays comprennent des unités de production d'oxygène à Emalahleni, une augmentation des capacités à Richards Bay et plusieurs unités de valorisation de CO2.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Afyren sécurise 60 M€ pour son industrialisation

Afyren sécurise 60 M€ pour son industrialisation

Le producteur de composés biosourcés d'intérêt par voie fermentaire Afyren a annoncé le démarrage de la phase industrielle de son développement via la sécurisation d'un financement[…]

18/02/2019 | ActualitésChimie
Yara et Engie collaborent dans l'hydrogène vert en Australie

Yara et Engie collaborent dans l'hydrogène vert en Australie

Nutrien débourse 340 M$ pour Actagro

Nutrien débourse 340 M$ pour Actagro

Cabot cède sa division Fluides de spécialité à Sinomine

Cabot cède sa division Fluides de spécialité à Sinomine

Plus d'articles