Nous suivre Info chimie

Air Liquide injectera 150 M$ aux États-Unis dans l'hydrogène énergie

J.C.
Air Liquide injectera 150 M$ aux États-Unis dans l'hydrogène énergie

l’unité Cryocap H2 sur le site de Port-Jérôme (76)

© PIERRE-EMMANUEL RASTOIN

Il devrait s'agir de la première unité de production de grande taille d'hydrogène liquide au monde pour les marchés de l'hydrogène énergie, affirme le géant français des gaz industriels. C'est ainsi qu'Air Liquide a, le 26 novembre, décrit son projet d'investir plus de 150 millions de dollars sur la côte ouest des États-Unis. À ce stade, le lieu précis d'implantation n'est pas encore révélé. Le groupe lancera, dès le début 2019, la construction de cette usine d'une capacité de 30 tonnes d'hydrogène liquide par jour. La mise en service est entrevue à l'horizon 2021. Ces capacités pourront alimenter 35 000 véhicules électriques à pile combustible (FCEV), d'après le groupe. Or à l'horizon 2022, environ 40 000 FCEV devraient rouler en Californie, toujours d'après Air Liquide. Si l'usine servira en priorité ce marché, elle s'adressera aussi à d'autres marchés de la mobilité et du transport, comme la manutention, les chariots élévateurs et les poids lourds. Ce projet est accompagné d'un contrat à long terme avec le groupe américain FirstElement Fuel (FEF), spécialisé dans la distribution d'hydrogène aux États-Unis, qui détient un réseau de stations en Californie. Par ailleurs, Air Liquide et FEF discutent de modalités qui permettraient au groupe français de prendre une participation au capital de l'Américain. Lequel compte déjà parmi ses actionnaires des constructeurs automobiles comme Toyota et Honda. Selon Air Liquide, cette future usine représente le « premier investissement à grande échelle dans l'infrastructure de la chaîne d'approvisionnement nécessaire pour soutenir le développement des solutions hydrogène pour la transition énergétique, notamment dans les secteurs du transport et de la mobilité ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Dow va supprimer 6% de ses effectifs

Dow va supprimer 6% de ses effectifs

Le groupe chimique américain Dow, qui a vu son chiffre d’affaires chuter de 24 % à 8,35 milliards de dollars au deuxième trimestre 2019 à cause de la pandémie de Covid-19, se lance dans un plan[…]

28/07/2020 | Chimie de base
[Édito] : Quand Reliance se met au vert

[Édito] : Quand Reliance se met au vert

Gaz industriels : Air Liquide investit 100 M$ au Texas

Gaz industriels : Air Liquide investit 100 M$ au Texas

Commodités : NextChem et Eni collaborent en Italie autour du renouvelable

Commodités : NextChem et Eni collaborent en Italie autour du renouvelable

Plus d'articles