Nous suivre Info chimie

Air Liquide investit au Chili

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Cibles privilégiées du leader mondial des gaz industriels, les pays émergents continuent d'attirer ses investissements. Dans la foulée de l'annonce d'un nouveau projet d'unités de séparation des gaz de l'air (ASU) en Arabie Saoudite (CPH n°552), Air Liquide investit cette fois au Chili. Le groupe prévoit d'injecter 25 millions d'euros pour construire à Santiago, la capitale, une ASU d'une capacité de 150 tonnes par jour d'oxygène, d'azote et d'argon liquides. Cette ASU devrait entrer en service mi-2013 et répondra à la croissance de la demande chilienne en gaz liquides et en bouteilles dans les domaines Industriel marchand et Santé. Air Liquide, qui fête cette année ses 20 ans de présence industrielle au Chili renforcera ainsi son dispositif local. Hors de plusieurs stations de remplissage dans l'ensemble du pays, le groupe détient deux ASU dans le Nord, à Antofagasta, qui lui permettent notamment de desservir de grandes fonderies de cuivre. Aujourd'hui, si le secteur minier chilien continue de tirer la demande en gaz industriels, les segments de l'agroalimentaire, de l'environnement, et de la santé, notamment pour les soins à domicile, sont des contributeurs toujours plus grands de l'accroissement de la demande au Chili. Air Liquide s'est implanté industriellement dans le pays en 1991, comme en Uruguay, soit un peu tardivement par rapport à son positionnement sud-américain en Argentine, dès 1938, au Paraguay l'année suivante et au Brésil dès 1945. Si la zone Asie-Pacifique, avec une croissance de 41 % pour les ventes d'Air Liquide l'an dernier, reste loin devant, l'Amérique latine est la deuxième zone régionale la plus en croissance pour le groupe, avec 19 % entre 2009 et 2010. D'où l'importance pour le spécialiste français des gaz industriels d'y poursuivre son développement.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles