Nous suivre Info chimie

Air Liquide se développe en Ukraine

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,

Air Liquide inaugure une ASU à Fos-sur-Mer

Le spécialiste des gaz industriels se développe aussi à l'échelle nationale. Il vient de célébrer l'ouverture d'une ASU à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Celle-ci a été mise en service fin 2010 et produit 1 100 tonnes/jour d'oxygène, 900 t/jour d'azote et 48 t/j d'argon. Elle s'inscrit dans un programme initié en 2007 visant à créer trois ASU en France et en Belgique. La première a été mise en service à Dunkerque (Nord) en novembre 2009. Le démarrage de l'unité de Mons (Belgique) est, lui, prévu à la fin du 1er semestre 2011. L'investissement total pour ces trois unités s'élève à 130 M.

Air Liquide se développe en Ukraine

Croissance 2010/2009 des ventes de Gaz et services d'Air Liquide

© Source : Air Liquide

Le groupe français va construire une ASU en Ukraine pour approvisionner Metinvest, un leader ukrainien de l'acier. Ce projet permet à Air Liquide de renforcer ces positions en Europe de l'Est et de poursuivre sa conquête des marchés émergents.

C'est une première en Ukraine pour Air Liquide. Le spécialiste des gaz industriels vient de signer un contrat à long terme avec EMZ, une filiale du producteur d'acier ukrainien Metinvest. Le groupe français fournira l'aciérie d'EMZ située à Yenakiyevo, dans le sud-est de l'Ukraine. Selon Air Liquide, ce serait « la première fois qu'un aciériste ukrainien externalise ses besoins en gaz industriels ». Le groupe français est implanté depuis dix ans en Ukraine mais il se contentait jusqu'alors de vendre des unités de séparation des gaz de l'air (ASU). Ce projet représente un enjeu de taille car Metinvest est le 5e aciériste mondial et produit 14 millions de tonnes par an d'acier brut. Pour faire face à de défi, Air Liquide construira une unité de séparation des gaz de l'air d'une capacité de production de 1 700 tonnes/jour d'oxygène, d'azote et d'argon qui devrait être mise en service mi-2014. Ce projet est le fruit d'un investissement de près de 100 millions d'euros, financé en partie par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). L'ASU permettra aussi d'approvisionner en gaz liquides les autres industries présentes sur le territoire ukrainien. « Air Liquide prévoit de développer en Ukraine une expertise opérationnelle et technique de haut niveau afin de soutenir son développement à long terme sur ce marché important pour les gaz industriels », explique Guy Salzgeber, directeur Europe du Nord et Centrale. Un marché porteur puisque le pays se classe au 5e rang mondial en termes de réserve de minerais de fer et que la métallurgie est « l'un des secteurs industriels les plus dynamiques et importants » dans cette région. Via cet investissement, le groupe français renforce aussi ses positions en Europe de l'Est qui a généré une croissance de 9 % en 2010.

Par ailleurs, Air Liquide a entrepris récemment un projet du même genre en Asie. Il construit actuellement une ASU sur la zone industrielle d'Hefei, en Chine, pour approvisionner l'usine d'Irico Electronics (CPH n°555). Air Liquide confirme ainsi sa volonté de se concentrer sur les zones émergentes, qui représentent « un relais de croissance pour le groupe ».

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Hydrogène vert : BP et Ørsted s’associent

Hydrogène vert : BP et Ørsted s’associent

Le pétrochimiste britannique BP et le spécialiste danois des énergies renouvelables Ørsted ont signé, le 10 novembre 2020, une lettre d’intention pour un projet de production d’hydrogène vert[…]

13/11/2020 | HydrogèneChimie
BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF réaligne sa division Global Business Services

BASF réaligne sa division Global Business Services

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Plus d'articles