Nous suivre Info chimie

Air Liquide se dote d'un nouveau campus à Saclay

À Saclay, Dinhill On

Le producteur de gaz industriels a officialisé son campus dédié à la R&D sur le site de Saclay en Île-de-France. Ayant coûté 50 millions d'euros, il va aider Air Liquide à mener sa stratégie d'innovation collaborative pour répondre aux enjeux de demain.

Créer un écosystème propice à l'innovation ouverte. Tel est l'objectif du nouveau campus d'innovation inauguré par Air Liquide, le 27 septembre, sur le plateau francilien de Saclay. D'un investissement de 50 millions d'euros, ce bâtiment s'étend sur 15 000 m2 et abrite le plus grand centre de R&D du groupe, avec la présence de 48 laboratoires et plateformes pilotes et 350 chercheurs (sur 500 collaborateurs sur le site). « L'inauguration de ce centre de R&D constitue la dernière étape de la vague de projets initiés en 2014 par Air Liquide pour renforcer son innovation en France », indique Benoît Potier, p-dg d'Air Liquide. Pour ce faire, le groupe a débloqué une enveloppe de 100 millions d'euros, qui a notamment servi à la création d'un centre de développement de packagings de gaz sur Saclay et d'un centre technique dédié aux technologies de production cryogénique à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). « Nous comptons ne pas en rester là pour renforcer notre R&D. Nous menons actuellement des projets d'investissement sur nos sites de Tokyo au Japon, de Francfort en Allemagne et de Grenoble en France », indique Olivier Letessier, directeur R&D chez Air Liquide.

Hébergé sur un terrain de plus de 1,5 hectare, le nouveau bâtiment de Saclay s'avère être également innovant en matière de développement durable, via la présence d'équipements de fourniture d'énergie propre. Ainsi, une pile à combustible fournit, à partir d'hydrogène produit sur place, une partie de la chaleur, du froid et de l'électricité nécessaires au fonctionnement des locaux. Pour l'autre partie de l'alimentation en électricité, le bâtiment est doté de 300 m2 de panneaux photovoltaïques sur le toit, le reste provenant de la fourniture d'électricité 100 % renouvelable par le réseau. À noter que le centre est également alimenté en gaz naturel 100 % biométhane.

Accélérer la mise sur le marché d'innovations

Grâce à ce nouveau campus innovation, le groupe compte notamment se focaliser sur les axes de la transition énergétique et environnementale, de la santé et de la transformation numérique. Dans ce cadre, Air Liquide a initié plusieurs projets de R&D portant sur des domaines applicatifs différents. Par exemple, le groupe se focalise sur le développement de réservoirs de stockage d'hydrogène adaptés aux usages de la mobilité. En partenariat avec des start-up et des industriels, Air Liquide a mis au point des réservoirs en matériaux composites aidant à transporter de plus grandes quantités d'hydrogène dans un véhicule, et pouvant être produits en masse à coût compétitif. Ce qui contribuerait à l'essor de la mobilité hydrogène. Autre exemple dans la santé à domicile, secteur dans lequel Air Liquide est présent via la fourniture de bouteilles d'oxygène. Pour améliorer la qualité des soins du patient, le groupe a développé sa solution de télésurveillance médicale Chronic Care Connect. Basée sur la science des données, elle permet de favoriser l'observance du patient via l'usage de dispositifs connectés : tensiomètre, balance, glucomètre, oxymètre de pouls, etc. Dans le domaine de l'électronique, Air Liquide a mis au point une famille de matériaux avancés pour la gravure dénommée EnScribe. Ces matériaux sont conçus pour la production en 3D et pour une gravure à l'échelle nanométrique, permettant d'obtenir de nouvelles architectures de puces. Ce qui permet ainsi une performance accrue sur une même surface, tout en réduisant la consommation énergétique. Enfin, Air Liquide a initié un projet de captage de CO2 de l'air en vue d'une valorisation dans le secteur agroalimentaire. Dans le détail, le groupe développe des solutions de captage on site, favorisant une production décentralisée de CO2. Ce gaz peut ainsi être utilisé pour les étapes de carbonatation dans la fabrication de boissons gazeuses.

Promouvoir l'innovation collaborative

Ce campus basé sur le plateau de Saclay constitue également une vitrine de l'innovation ouverte que souhaite soutenir Air Liquide. Revendiquant 300 ME par an investis en R&D (dont 2/3 en France), le groupe affirme que 60 % de ses projets de R&D sont menés par le biais de partenariats. Pour favoriser ces collaborations, le groupe a mené un décloisonnement de son innovation, notamment via la mise en place de labs collaboratifs autour de plusieurs grandes thématiques : les nouveaux usages et modes de consommation (i-Lab), la transformation numérique (Factory), la science des petites molécules essentielles (M-Lab) et la sciences des données et de la décision (le d2Lab). Dans le même esprit, l'implantation du Campus Innovation sur le plateau de Saclay vise à favoriser les échanges avec le pôle de recherche scientifique académique du territoire. En outre, le groupe a profité de l'occasion pour annoncer l'ouverture sur le site d'un accélérateur de start-up deeptech. « Nous avons réhabilité quatre bâtiments d'une surface totale de 3 000 m2 pour accueillir, à compter de 2019, de jeunes sociétés proposant des innovations de rupture applicables au secteur industriel. Ces start-up pourront bénéficier du support d'Air Liquide pour mettre au point et industrialiser leur innovation », souligne Benoît Potier. Avant d'ajouter : « Nous espérons être en mesure d'y accueillir une vingtaine de start-up en 2019 ».

LE RÉSEAU DE CENTRES DE R&D D'AIR LIQUIDE ET LEUR EXPERTISE

Le groupe Air liquide s'appuie sur un réseau mondial de Campus Innovation travaillant sur huit grands champs d'expertise scientifique et technique : le génie des procédés, la science des matériaux, la combustion, les sciences de la vie, le computational et data science, les sciences analytiques, la chimie fine et la conception/fabrication. En outre, chacun de ces centres est focalisé sur certaines thématiques d'innovation, en particulier : ?Paris-Saclay (France) : petites molécules essentielles (O2, N2, H2, CO2, etc.), sciences des données, santé ?Francfort (Allemagne) : procédés thermo-catalytiques, électrochimie, valorisation du CO2 Newark (Delaware, États-Unis) : science des membranes, optimisation des procédés à forte consommation énergétique, matériaux avancés pour semi-conducteurs Shanghai (Chine) : qualité de l'eau et de l'air, sécurité alimentaire, optimisation énergétique Tokyo (Japon) : gaz et matériaux avancés pour semi-conducteurs, écrans plats et traitement de surface Séoul (Corée du Sud) : matériaux avancés pour semi-conducteurs

LES CHIFFRES D'AIR LIQUIDE EN FRANCE

2,6 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2017 300 implantations sur le territoire 11 500 collaborateurs 3 900 employés embauchés sur les cinq dernières années 1,5 Mrd E investis sur les cinq dernières années

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Sinopec va prendre des parts dans un futur complexe russe

Sinopec va prendre des parts dans un futur complexe russe

Le Chinois Sinopec et la compagnie russe Sibur ont signé le 5 juin un accord confirmant la participation de Sinopec dans le projet de complexe pétrochimique que Sibur va construire dans l’est du pays. La participation de[…]

13/06/2019 | RussiePétrochimie
Socar réfléchit à la construction d’unités d’ammoniac et d’urée en Azerbaïdjan

Socar réfléchit à la construction d’unités d’ammoniac et d’urée en Azerbaïdjan

Mortiers : Sika finalise le rachat de Parex

Mortiers : Sika finalise le rachat de Parex

Mélange-maître : Clariant a inauguré sa nouvelle unité de production en Chine

Mélange-maître : Clariant a inauguré sa nouvelle unité de production en Chine

Plus d'articles