Nous suivre Info chimie

AkzoNobel et Evonik démarrent les travaux à Ibbenbüren

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

La première pierre a été posée le 15 janvier sur le site d'AkzoNobel à Ibbenbüren, en Allemagne. Le projet du chimiste néerlandais et de son partenaire Evonik entre donc dans sa phase concrète. Au quatrième trimestre 2017, leur unité d'électrolyse à membrane devrait ainsi être mise en service. Avec, comme envisagé, des capacités de 130 000 tonnes par an d'hydroxyde de potassium et de 80 000 t/an de chlore. Comme convenu également, Evonik va ainsi renforcer son positionnement dans les dérivés de potassium. Le chimiste allemand disposera des volumes d'hydroxyde de potassium pour une commercialisation directe et pour alimenter son unité de Lülsdorf, notamment pour la production de carbonate de potassium. De son côté, AkzoNobel commercialisera le chlore et l'hydrogène produits, où les utilisera directement pour ses autres productions à Ibbenbüren. Les deux partenaires avaient annoncé cet automne que le contrat EPCM (ingénierie, fourniture des équipements et management de la construction) pour ce projet avait été attribué à l'entreprise Chemieanlagenbau Chemnitz .

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Résultats : La production européenne retrouve son niveau pré-pandémie

Résultats : La production européenne retrouve son niveau pré-pandémie

Le Conseil européen de l’industrie chimique (Cefic) vient de publier les résultats du premier semestre 2021 des industries chimiques. Globalement, la production chimique de l’Union européenne retrouve son niveau[…]

23/07/2021 | ActualitésCefic
La chimie en Île-de-France se décrit en vidéo

La chimie en Île-de-France se décrit en vidéo

Lubrizol mis en examen

Lubrizol mis en examen

Protoxyde d’azote : le parlement interdit la vente aux mineurs

Protoxyde d’azote : le parlement interdit la vente aux mineurs

Plus d'articles