Nous suivre Info chimie

AkzoNobel fermera son site de Saint-Pierre-lès-Elbeuf

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Le chimiste néerlandais fait face à un climat social très tendu en France, et particulièrement dans son usine de Saint-Pierre-lès- Elbeuf, en Seine-Maritime.

Ce site produit des vernis et résines epoxy pour les emballages métalliques à destination du secteur alimentaire. Fin décembre, les salariés ont été avertis par la direction de son intention de fermer le site durant le deuxième semestre de 2014. Un plan de sauvegarde de l'emploi a ensuite été présenté début janvier. Le processus de consultation est en cours. Ce projet prévoit la suppression de 54 postes, sur les 67 salariés que compte l'usine. « 27 créations de postes sont prévues sur les sites en Europe, dont une en France. Par ailleurs, l'entreprise a identifié 43 postes immédiatement disponibles sur des sites AkzoNobel en France », a précisé la direction.

L'usine de Saint-Pierre-lès-Elbeuf est intégrée à la division Packaging Coatings qui « fait face au ralentissement du marché européen et à une concurrence de plus en plus agressive », d'après AkzoNobel. En outre, la quasi-totalité des produits fabriqués sur le site contient du bisphénol A. Or, la France a voté en décembre 2012 l'interdiction de ce composé dans l'ensemble des contenants alimentaires en 2015. Ce qui place cette usine dans une situation délicate.

Reste que la pilule a été difficile à avaler pour les employés, qui se sont mis plusieurs jours en grève à partir du 21 janvier. Ils protestaient contre ce projet de fermeture et dénonçaient un manque de dialogue avec la direction. Ils souhaitaient également faire modifier le plan de sauvegarde de l'emploi qu'ils jugeaient insuffisant. La grève a été levée le 30 janvier dans l'après-midi, après de nouvelles négociations avec la direction.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rien n’arrête la valse mondiale. Des opérations de grandes envergures se sont poursuivies en 2019 à l’international, sans qu’il y ait vraiment de méga-fusions. En France, des opérations de plus[…]

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Plus d'articles