Nous suivre Info chimie

AkzoNobel refuse l'offre révisée de PPG

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Une deuxième approche était pressentie. Le géant américain des revêtements a soumis une seconde offre à son concurrent européen. Au total, PPG a proposé cette fois un potentiel de 24,5 milliards d'euros, contre environ 20 Mrds € précédemment (CPH n°793) pour s'emparer d'AkzoNobel. L'offre s'élève à 90 € par action, dividende compris, selon l'Américain, ou 88,72 €, hors dividende, selon la cible. Ce qui représente, qu'importe le point de vue, un premium substantiel sur la valeur du titre AkzoNobel qui évolue depuis une dizaine de jours aux alentours de 75 €, contre moins de 65 € avant l'annonce de la première offre le 9 mars.

Quoi qu'il en soit, pour le géant néerlandais, c'est toujours non ! Et sur ce point, le conseil d'administration serait unanime. AkzoNobel considère que l'offre PPG sous-évalue nettement sa réelle valeur, et néglige de nombreux paramètres. Sont particulièrement mis en avant les risques et incertitudes au sujet des synergies envisagées et des exigences qui pourraient émaner des autorités de la concurrence dans le monde, tant les deux chimistes sont concurrents sur de nombreux segments de produits et de marchés régionaux, notamment dans les peintures décoratives et des revêtements de performance. AkzoNobel évoque ainsi le risque de désinvestissements industriels substantiels, et d'une menace pour des milliers de postes dans le monde.

La direction de PPG s'est dite déçue du refus, et critique les dirigeants d'AkzoNobel qui déclineraient les invitations à discuter et négocier. Le géant américain estime que son offre permettrait d'aboutir à des synergies annuelles de l'ordre de 750 M$ au minimum, via les achats combinés de matières premières, la gestion de la chaîne d'approvisionnement et la distribution des produits. PPG espère donc que son concurrent changera d'avis et se mettra à la table des discussions.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rien n’arrête la valse mondiale. Des opérations de grandes envergures se sont poursuivies en 2019 à l’international, sans qu’il y ait vraiment de méga-fusions. En France, des opérations de plus[…]

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Plus d'articles