Nous suivre Info chimie

Albemarle s'offre Rockwood

Julien Cottineau
« Un nouveau leader américain des spécialités »
 

C'est une opération majeure dans la chimie américaine. Evaluée à 6,2 milliards de dollars (près de 4,6 Mrds €), elle surpasse l'acquisition de Solutia par Eastman, début 2012, pour près de 5 Mrds $, dernière plus grande transaction recensée dans les spécialités outre-Atlantique. Pourtant, le chimiste de Baton Rouge, en Louisiane, est d'ordinaire discret sur le front de la croissance externe, et pas coutumier des opérations de grande envergure. Seulement voilà, pour s'offrir Rockwood, Albemarle entame les grandes manoeuvres. Avec une assurance certaine puisque les deux comités exécutifs ont signé un accord pour la fusion. Laquelle ambitionne la création d'un nouveau leader américain des spécialités. Albemarle (2,4 Mrds $ de CA en 2013) et Rockwood (1,4 Mrd $ en 2013) ont ciblé quatre domaines d'excellence pour la combinaison de leurs activités et productions : le lithium, le brome, les catalyseurs pour le raffinage et les polyoléfines, et les spécialités pour les traitements de surface. Leur complémentarité devrait leur offrir des positions de leader mondial ou de co-leader sur ces quatre marchés dotés de marges solides et jugés en forte croissance. Le lithium bénéficie ainsi du développement des équipements de stockage d'énergie, notamment dans les batteries de téléphones, tablettes, d'ordinateurs, ou dans les batteries automobiles. Le segment du brome surfe sur la demande nourrie par la « prolifération de la technologie digitale, le forage en eaux profondes, et le contrôle et la réduction des émissions de mercure », dixit Albemarle. Les catalyseurs profitent de leur côté de la demande croissante en carburants, notamment dans les pays en développement, et de la conversion de matières premières en produits à haute valeur ajoutée. Enfin, les spécialités dédiées aux traitements de surface profitent de l'élévation continue des standards et des spécifications pour satisfaire l'exigence des consommateurs finaux.

Rockwood présente un avantage clair pour Albemarle. Le chimiste basé à Princeton (New Jersey) a sérieusement lifté son portefeuille ces derniers mois. Il s'est séparé de certaines activités considérées non-stratégiques (ses pigments, cédés à Huntsman, ses céramiques cédées à Cinven, tandis qu'il a renforcé ses positions dans le lithium, en mettant la main sur l'Australien Talison Lithium en 2012. L'opération permettra aussi un meilleur équilibrage et une plus grande diversification des marchés finaux des deux acteurs. Elle équilibrera aussi leurs marchés régionaux. Le chiffre d'affaires combiné devrait se répartir à 39% pour la zone Europe-Moyen-Orient-Afrique, 37% pour les Amériques, 30% pour l'Asie et 4% pour le reste du monde. Enfin, Albemarle perçoit des réductions de coûts de 100 M$ par an dès 2016.

Concrètement, cette opération de 6,2 Mrds $ se décomposera en un versement en numéraire allié à un transfert d'actions. Chaque actionnaire de Rockwood se voit offrir 50,65 $ et près d'une demie part d'une action Albermarle pour chaque titre détenu. Ce qui représente une valorisation d'environ 85 $ par action de Rockwood, soit un premium de 13% par rapport au cours du titre la veille de l'annonce de l'offre, le 15 juillet. L'offre est toutefois déjà contestée par certains actionnaires. Le cabinet d'avocats Johnson et Weaver a ainsi lancé un appel à investigations pour s'assurer que les membres du comité exécutif de Rockwood ont suffisamment pris en considération les intérêts des actionnaires, soulignant que l'offre était sous-évaluée et devrait tourner plutôt autour de 93 $ par action. Reste à savoir si ce premier signe de mécontentement changera la donne.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Edito : SQM n’entrevoit pas de pénurie de lithium

Edito : SQM n’entrevoit pas de pénurie de lithium

  Il est bien loin le temps d’une économie à 100 % fossile, où le carbone avait le quasi-monopole. Dans notre monde qui se complexifie sans cesse, en particulier au plan de la technologie, d’autres[…]

13/09/2019 | LithiumChimie minérale
Edito : Le vapocraquage veut passer à l’électrique

Edito : Le vapocraquage veut passer à l’électrique

Edito : Pluie de milliards dans le royaume saoudien

Edito : Pluie de milliards dans le royaume saoudien

Edito : Omnova passe sous pavillon britannique

Edito : Omnova passe sous pavillon britannique

Plus d'articles