Nous suivre Info chimie

Alcion aide à la valorisation matière des rejets industriels

Dinhill On
Alcion aide à la valorisation matière des rejets industriels

Les procédés d’Alcion Environnement permettent de limiter les coûts liés à la destruction des effluents.

La société Alcion Environnement est spécialisée dans la valorisation matière d'effluents industriels. Ses technologies Valeaz et Valecarb permettent de recycler respectivement l'ammoniac et le gaz carbonique, contribuant ainsi à l'économie circulaire de ces substances.

«Nous aidons les industriels de procédés à tendre vers le zéro rejet en matière d'effluents, et à mieux s'inscrire dans l'économie circulaire ». Voici ce qu'apportent les prestations et les technologies développées par la société Alcion Environnement, selon son directeur Jean-Philippe Ricard. À l'origine, l'entreprise a été créée en 2001 pour fournir des prestations de conseil pour la réduction à la source des émissions polluantes dans l'environnement. « De fil en aiguille, avec notre expertise en génie des procédés, nous avons commencé à concevoir nos propres technologies de valorisation de rejets industriels. C'est ainsi qu'en 2009, nous avons mis au point des procédés permettant de recycler des composés issus d'effluents industriels », détaille Jean- Philippe Ricard. Avant de continuer : « Avec ces innovations, nous sommes également actifs sur l'exploitation d'installations ainsi que la commercialisation de produits chimiques pour le compte du client. Notre volonté à l'origine est d'aider l'industriel à limiter le coût d'élimination en réduisant ou en valorisant les rejets industriels sur site ».

Favoriser la circularité des composés chimiques des rejets

Dans ce cadre, la société Alcion Environnement a développé deux procédés de valorisation : Valeaz et Valecarb. La technologie Valeaz permet de recycler l'ammoniac issu du traitement des boues. « Le procédé permet de récupérer l'azote ammoniacal issu des opérations de compostage, de méthanisation et de production chimique », indique Jean-Philippe Ricard. Avant de poursuivre : « L'air chargé en ammoniac des installations de compostage est traité dans un laveur acide, la purge de ces laveurs est ensuite traitée par le procédé Valeaz qui comprend une étape de stripping sous vide. C'est ainsi qu'une solution d'ammoniac concentrée à 20 % est produite, qui peut être valorisée dans le traitement des fumées, dans la chimie ou encore l'agriculture, et du nitrate de sodium utilisé dans la protection des réseaux d'assainissement ». Selon le besoin de l'industriel, la technologie Valeaz est aussi bien disponible en unité fixe que mobile. En outre, il est possible d'adapter le procédé à des digestats liquides comme l'explique Jean-Philippe Ricard : « Dans le cas du traitement de ce type de composés, les effluents subissent d'abord une étape de distillation sous vide, utilisant de la chaleur fatale quand c'est possible ».

Outre Valeaz, le groupe Alcion Environnement a également mis au point une autre technologie dénommée Valecarb, permettant de valoriser le CO2 des rejets gazeux. « Ce procédé est notamment destiné par exemple aux applications viticoles ou de production de biogaz. La technologie valorise le gaz carbonique en bicarbonate (de sodium ou de potassium) humide », précise Jean-Philippe Ricard. Ainsi, pour 1 000 kg de CO2 recyclés, Valocarb permet de produire 3 700 kg de bicarbonate de sodium (NaHCO3) ou 4 500 kg de bicarbonate de potassium (KHCO3). Le NaHCO3 trouve des applications notamment pour le traitement des fumées, mais aussi en cosmétique, en pharmacie ou dans le nettoyage. Quant au KHCO3, il est utilisé en cosmétique, en agroalimentaire, ainsi que dans le domaine des phytosanitaires.

D'autres pistes de composés à valoriser

Fort des développements technologiques effectués, Alcion Environnement travaille d'ores et déjà sur des projets d'implantation chez des clients pour la période 2019-2020, que ce soit pour sa technologie Valeaz ou Valecarb.

En outre, Alcion Environnement entend ne pas s'arrêter en si bon chemin dans l'économie circulaire des produits chimiques. « Nous envisageons de développer des technologies de valorisation pour d'autres composés tels que l'acide chlorhydrique, le méthanol, l'acide sulfurique ou encore le dioxyde d'azote », indique Jean-Philippe Ricard. Preuve du potentiel d'innovation de la société, Alcion Environnement est passée depuis 2016 dans le giron du groupe SEDE Environnement, filiale de Veolia. « Cet adossement nous permet l'accès à de nouveaux clients ainsi qu'à de nouvelles compétences techniques ». La volonté d'Alcion Environnement étant de faire le lien entre l'environnement et les procédés via la valorisation secondaire des ressources.

Alcion Environnement en bref
  • Date de création : 2001
  •  Effectif : 5 collaborateurs
  • Implantations : Arras (siège) et Bordeaux
  • Activités : conseil environnemental, conception et exploitation de procédés de valorisation de rejets industriels, commercialisation de produits chimiques recyclés
  • Marchés et applications cibles : viticulture, chimie, agroalimentaire, méthanisation, compostage, traitement des eaux usées

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Nouryon annonce les finalistes de son concours Imagine Chemistry

Nouryon annonce les finalistes de son concours Imagine Chemistry

Nouryon a annoncé le 19 avril les finalistes de son concours Imagine Chemistry. Les 13 finalistes, répartis dans 5 catégories, participeront à un workshop intensif de 3 jours en mai aux Pays-Bas pour affiner leur[…]

23/04/2019 | BiosourcéNanoparticules
Informatique quantique : Le fonds BASF Venture Capital investit dans Zapata Computing

Informatique quantique : Le fonds BASF Venture Capital investit dans Zapata Computing

Propriété intellectuelle : Le nombre de brevets en chimie déposés en France en 2018 reste stable

Propriété intellectuelle : Le nombre de brevets en chimie déposés en France en 2018 reste stable

Air Liquide inaugure un campus d'innovation de 50 M€ au Japon

Air Liquide inaugure un campus d'innovation de 50 M€ au Japon

Plus d'articles