Nous suivre Info chimie

Alerte au cyanure et bilan toujours plus lourd à Tianjin

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

Le bilan ne cesse de s’alourdir à Tianjin (Chine), cinq jours après la double explosion qui a pulvérisé une partie de la zone industrielle de Binhai, une des plateformes logistiques du port industriel chinois. Lundi 17 août, les autorités chinoises recensaient 114 morts, dont 39 pompiers, environ 70 disparus, 698 personnes hospitalisées, dont 57 dans un état critique. Plus de 6 000 riverains ont été évacués ces derniers jours. Selon les rares éléments fournis par les autorités chinoises, l’entrepôt de la société Tianjin Dongjiang Port Ruihai International Logistics où a démarré un incendie qui a conduit à la catastrophe aurait pu contenir environ 700 tonnes de cyanure de sodium. Soit un stock 30 fois supérieur à ce qui devait être autorisé, rapporte l’AFP en citant des médias chinois. Ces derniers jours, en plus du cyanure de sodium, la presse internationale a aussi évoqué plusieurs autres types de produits chimiques qui auraient pu se trouver stockés sur place, comme du nitrate d’ammonium, du nitrate de potassium ou du carbure de calcium. Plusieurs dirigeants de la société ont été arrêtés dans les heures suivant la catastrophe. Certains liens entre la direction de la société avec les collectivités municipales de Tianjin nourrissent des soupçons de corruption, et une enquête aurait été ouverte dans ce cadre.

Les autorités chinoises, qui continuent d’affirmer que les seuils de pollution dans l’air et l’eau ne sont toujours pas franchis, indiquaient que les travaux de nettoyage du site se poursuivaient. Ainsi que des travaux d'endiguement pour éviter fuites et rejets dans l'air et l'eau. Ces opérations s'effectuent dans des conditions difficiles puisque les forces d’interventions, dont des militaires spécialement formés aux armes nucléaires et chimiques, évoluent sur un site ravagé, toujours en proie à des foyers d’incendies et de petites explosions.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

L'Echa met en place un dispositif d'accompagnement en cas de no deal

L'Echa met en place un dispositif d'accompagnement en cas de no deal

L'Agence européenne des produits chimiques (Echa) veut prémunir les entreprises du risque d'un Brexit sans accord. À un peu plus d'un mois de la sortie prévue du Royaume-Uni de l'UE, et en[…]

18/02/2019 | PanoramaPanorama
Pas d'envolée du prix du pétrole attendue en 2019

Pas d'envolée du prix du pétrole attendue en 2019

Inauguration d'un CMQ bioraffinerie végétale à Reims

Inauguration d'un CMQ bioraffinerie végétale à Reims

Le Cese alerte sur un Brexit sans accord pour la chimie

Le Cese alerte sur un Brexit sans accord pour la chimie

Plus d'articles