Nous suivre Info chimie

Alerte sur cinq pesticides

Raphaëlle Maruchitch

Sujets relatifs :

, ,

Le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) vient de terminer l'évaluation de cinq pesticides : le glyphosate, le malathion, le diazinon, le tetrachlorvinphos et le parathion. Conclusion : les trois premiers sont classés comme cancérogènes probables pour l'homme, les deux autres comme cancérogènes possibles. Les résultats de l'étude ont été publiés dans la revue The Lancet Oncology. Le glyphosate est l'herbicide dont la production en termes de volume est la plus importante dans le monde, a indiqué le Circ. Il est notamment connu pour être présent dans l'herbicide de la marque Roundup. Le Circ note que le glyphosate a déjà été détecté dans l'air, dans l'eau et dans la nourriture. Pour le glyphosate, tout comme pour le malathion et le diazinon, il existe selon l'Iarc des « preuves limitées » chez l'homme établissant un lien avec les lymphomes non hodgkiniens. Le malathion pourrait par ailleurs favoriser le cancer de la prostate ; le diazinon le cancer du poumon. Notons que l'utilisation du tetrachlorvinphos est interdite en Europe, mais pas aux États-Unis. Quant à l'utilisation du parathion, elle est déjà très restreinte depuis les années 1980. Le Circ a réalisé ces évaluations grâce à des études d'exposition agricole menées notamment aux États-Unis, au Canada, en Suède, ainsi que sur des animaux de laboratoires.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Lancement du quatrième Plan national Santé-Environnement

Lancement du quatrième Plan national Santé-Environnement

Le 7 mai 2021, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé ont officiellement lancé le quatrième Plan national[…]

Green Deal : Epoxy Europe rejoint le Cefic

Green Deal : Epoxy Europe rejoint le Cefic

Solvay conclut un accord pour l'achat de certificats d'énergie renouvelable

Solvay conclut un accord pour l'achat de certificats d'énergie renouvelable

Perturbateurs endocriniens : L’Anses veut accélérer les évaluations

Perturbateurs endocriniens : L’Anses veut accélérer les évaluations

Plus d'articles