Nous suivre Info chimie

abonné

Chimie européenne : Amélioration possible en fin d’année

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

,
Chimie européenne : Amélioration possible en fin d’année

© Foto: BASF - The Chemical Company

Les résultats du deuxième trimestre de la chimie européenne tombent toujours pendant la trêve estivale, nécessitant de se mettre à jour à la rentrée. Cette année, ils apportent une traduction chiffrée de la gravité de la pandémie de coronavirus qui s’est abattue sur notre continent à partir de la fin janvier 2020. Le recul déjà amorcé au premier trimestre s’est largement accentué. Les branches matériaux, en particulier lorsqu’elles servent le marché de l’automobile, se sont trouvées particulièrement affectées. Pour faire preuve de plus de résilience, il valait mieux travailler pour les secteurs de la santé, de la nutrition, de la détergence, incontournables même en situation de crise.

Dans ce contexte, le groupe belge Solvay a vu son chiffre d’affaires reculer de 17,1 % à 2 175 M€ au deuxième trimestre, tandis que son Ebitda a perdu 28,5 % à 439 M$. En d’autres circonstances, la dirigeante du groupe, Ilham Kadri, aurait été très contrariée. Cette fois, elle a félicité ses collaborateurs : « Je suis très fière de la façon dont les employés de Solvay ont affronté la tempête. Ils ont accompli leur mission de manière exceptionnelle ». Au-delà de ces résultats, qui ont permis de maintenir la marge Ebitda au-dessus de 20 %, le groupe a réussi à faire des économies de 170 M€ et à générer un flux de trésorerie libre (free cash flow) record de 435 M€.

Chez le[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

[Édito Plan de relance] : la chimie et la pharma aux aguets

[Édito Plan de relance] : la chimie et la pharma aux aguets

Le plan de relance de l'économie française est encore en cours de préparation. Cependant, on sait qu’il mobilisera 100 milliards d’euros sur deux ans. Un montant à mettre en regard du plan de relance[…]

24/07/2020 | Edito Hebdo
[Édito] : Quand Reliance se met au vert

[Édito] : Quand Reliance se met au vert

[Édito] : Ineos toujours aussi dépensier

[Édito] : Ineos toujours aussi dépensier

[Édito] : La chimie lyonnaise secouée par les municipales

[Édito] : La chimie lyonnaise secouée par les municipales

Plus d'articles