Nous suivre Info chimie

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Face à quelques difficultés opérationnelles, la société américaine Amyris, spécialisée dans la production de farnésène renouvelable, a décidé de recentrer sa stratégie. « Notre expérience au cours des derniers mois nous a permis de mieux comprendre nos unités opérationnelles », explique John Melo, p-dg d'Amyris. Il ajoute que si la société a « prouvé que notre technologie fonctionne à échelle industrielle », il est cependant plus difficile d'atteindre et de maintenir les mêmes niveaux de rendement obtenus en laboratoire à plus grande échelle. Pour cela, le groupe a décidé de revoir ses prévisions à la baisse, afin d'assurer « une production fiable » et « de privilégier la qualité opérationnelle par rapport à la quantité de production ». Il prévoit ainsi de ne construire qu'une seule unité de production de Biofene (le nom de marque de son farnésène renouvelable) sur le site de Paraiso Bioenergia, à São Paulo (Brésil), au lieu de deux. Amyris avait conclu un accord de production avec le producteur brésilien de sucre, d'éthanol et d'électricité Paraiso Bioenergia en mars 2011 (CPH n°544). Il ne poursuivra également pas l'extension de son usine de Leon, en Espagne en partenariat avec la société espagnole Antibioticos. De fait, ces décisions impacteront les prévisions de production et de trésorerie du groupe pour 2012. Par exemple, cette année, Amyris ne pourra pas atteindre des volumes de l'ordre de 40 à 50 millions de litres de Biofene, comme annoncé précédemment. A titre de comparaison Amyris a produit 1 million de litres de ce produit, l'an dernier. Les volumes de 2012 ne pourront ainsi pas assurer des niveaux positifs de trésorerie. Pour limiter les pertes, le groupe procède actuellement à un tour de table afin de lever des financements supplémentaires. Celui-ci devrait être finalisé au cours des prochaines semaines.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Bayer ne détient plus que 6,8 % de Covestro

Bayer ne détient plus que 6,8 % de Covestro

La part du géant allemand dans son ancienne division CropScience se réduit comme peau de chagrin. Bayer a annoncé, le 4 mai, avoir procédé à la vente, le 3 mai au soir et uniquement à des[…]

Horizon dégagé pour la chimie en France

Horizon dégagé pour la chimie en France

Shell se dotera d’une centrale photovoltaïque à Moerdijk

en bref

Shell se dotera d’une centrale photovoltaïque à Moerdijk

Kuraray s'offre Calgon Carbon

Kuraray s'offre Calgon Carbon

Plus d'articles