Nous suivre Info chimie

Anglo American quittera le secteur

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le géant des minerais, basé à Londres (Royaume-Uni) va massivement restructurer. Dans un contexte de détérioration sévère des prix des commodités, Anglo American se lance dans un programme drastique de réduction de son portefeuille, de ses actifs, de ses activités et de ses effectifs. D'ici à fin 2017, Anglo American compte réduire ses effectifs de 135 000 salariés à seulement 50 000 employés, ses actifs industriels de 60 % pour se concentrer sur les prioritaires, ses coûts par an de 3,7 milliards de dollars par rapport à 2013, et à diviser par plus de deux ses dépenses d'investissements en capital par rapport à 2014 ! Le groupe, qui a généré l'an dernier un chiffre d'affaires total de 31 Mrds $, réduira aussi de 6 à 3 ses divisions pour ne se concentrer que sur ses divisions Commodités en vrac, Métaux industriels et De Beers (diamants). Dans ce contexte, il compte ainsi céder dès 2016 sa division Phosphates. Celle-ci se concentre au Brésil. Anglo American y exploite la deuxième plus grande mine de phosphates du pays, à Ouvidor, et dénombre deux complexes chimiques à Catalao et Cubatao. Y sont produits des engrais phosphatés (1,11 million de tonnes produit en 2014), du phosphate dicalcique (DCP) pour la nutrition animale, et aussi des spécialités industrielles comme des acides phosphorique et sulfurique. L'an dernier, cette division qui recense 1 300 salariés, avait généré des ventes totales de 486 M$.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Sur le site de Zhanjiang, à côté de Canton, BASF construit un nouveau complexe de taille mondiale. Après son Verbund de Nanjing, le géant allemand s’implante toujours un peu plus en Chine.  Les[…]

25/11/2019 | ChineVapocraquage
Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

BASF rachète le français Sculpteo

BASF rachète le français Sculpteo

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

Plus d'articles