Nous suivre Info chimie

Aniline : nouvelle unité en vue pour Bayer à Anvers

Sujets relatifs :

,
Bayer va investir 20 M € dans la construction d'une usine d'aniline à Anvers (Belgique) et l'extension des capacités d'une unité voisine. La nouvelle unité disposera d'une capacité de 50000 t/an et devrait être finalisée début 2006.
Elle utilisera un nouveau procédé qui, selon le groupe, lui permettra de réduire le montant de l'investissement nécessaire à sa construction ainsi que son coût de fonctionnement. Quant à l'usine existante, ses capacités vont être portées à 165000 t/an d'ici à la fin 2005, contre 25000 t/an actuellement. Par ces projets, le groupe renforce à nouveau sa présence dans le domaine des matières premières pour polyuréthanes. L'aniline est en effet employée dans la production de MDI (diphénylméthane diisocyanate), un intermédiaire pour ce type de produits. L'aniline produite à Anvers approvisionnera les quelque 140000 t/an de capacités supplémentaires de MDI dont le groupe doit disposer d'ici à 2006, sur les sites de Brunsbüttel (Allemagne), Tarragone (Espagne) et Baytown (États-Unis). Le site de Baytown devrait ainsi voir ses capacités augmentées de 70000 t/an pour atteindre 300000 t/an. À Tarragone, les capacités passeront de 100000 t/an actuellement à 150000 t/an. Selon Peter Vanecker, directeur des polyuréthanes chez Bayer, « nous nous attendons à ce que le marché du MDI enregistre une croissance annuelle d'environ 6 % ». Rappelons que Bayer a récemment annoncé la construction d'une unité de MDI en Chine à Caojing, devant produire dès 2008 quelque 230000 t/an de MDI. En novembre 2003, Bayer avait reporté le démarrage de cette unité à 2008, contre 2006 précédemment. Tout comme celui de l'unité de TDI (diisocyanate de toluène) qui doit être également construite à Caojing et dont la mise en service a été repoussée à 2009. L'unité de TDI aura une capacité de 160000 t/an. Sans compter son investissement à Caojing le groupe, va porter à 940000 t/an ses capacités mondiales de MDI d'ici à 2006, contre 800000 t/an actuellement. Le seul projet dans l'aniline actuellement en cours en Europe concerne le Hongrois Borsodchem ( CPH n° 230 ), qui doit démarrer en 2006 un complexe de MDI et de TDI nécessitant l'augmentation des capacités de son usine d'Ostrava (Tchéquie). Trois autres projets en cours dans l'aniline en Asie Début 2004, c'est le Japonais Tosoh qui avait lancé la construction d'une unité de 150000 tonnes par an et qui représente un investissement de 17 Mrds ¥ (soit environ 128 millions d'euros), devant prendre fin en mars 2005. L'aniline est destinée à alimenter le complexe d'isocyanates voisin détenu par la compagnie Nippon Polyurethane Industries (NPI), dans lequel Tosoh détient 17 % de participation. En intégrant la production des matières premières de ces produits, la construction de cette unité améliorera la compétitivité du site de NPI, qui dispose actuellement d'une capacité de 170000 t/an de MDI, de 25000 t/an de TDI. Plus récemment, le Chinois Tianji Group avait confié KBR (Kellog Brown & Root) la construction d'une usine d'aniline de 130000 t/an à Lucheng, dans la province deShanxi ( CPH n°274 ). Elle devrait démarrer dans le courant de l'année 2005. Les capacités de production chinoises d'aniline s'élèvent actuellement à 411000 t/an, dont 116000 t/an pour le principal acteur, Jilin Chemical. Selon KBR, la demande chinoise en aniline devrait enregistrer une croissance de 10 % par an au cours des cinq prochaines années. Ce projet est l'un des seuls prévus en Chine, avec celui de BASF et Huntsman, qui doit démarrer en 2006 au sein du complexe de polyuréthanes que les deux groupes construisent à Caojing. Les capacités mondiales d'aniline s'élevaient en 2003 à 3,5 Mt/an, selon le China national chemical information center.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance Industries devrait débourser 10 milliards de dollars (7,4 Mrds €) dans les 3-4 prochaines années pour ses projets pétrochimiques en Inde, selon Chemical Week. De nombreux projets seraient à l'étude, dont un complexe de production[…]

01/12/2010 | Pétrochimie
Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Total passerait à l'échelle industrielle en Chine

Total passerait à l'échelle industrielle en Chine

K+S acquiert Potash One

K+S acquiert Potash One

Plus d'articles