Nous suivre Info chimie

Arkema, actionnaire majoritaire d'AEC Polymers

S.L.

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe Arkema vient de prendre une participation majoritaire dans la société AEC Polymers, producteur français d'adhésifs de structure. Créée en 2003 et employant 25 personnes près de Bordeaux (Gironde), cette PME a récemment mis au point une gamme de colles (gamme SAF) à base de méthacrylates en utilisant la technologie Nanostrength d'Arkema. Cette technologie repose sur l'usage de copolymères à blocs composés de chaînes de polyméthacrylate de méthyle (PMMA), liées à un autre polymère (polybutylacrylate ou polybutadiène). Ces copolymères ont la faculté de s'ordonner pour proposer une organisation nanostructurée de la matière. C'est ainsi que les adhésifs qui en découlent affichent des propriétés mécaniques inégalées, conjuguant résistance et souplesse, expliquant leur percée dans l'assemblage de matériaux composites, de matières plastiques, du verre et des métaux. « Notre ambition était de remplacer certaines soudures en chaudronnerie et nous avions besoin de produits plus souples que ce qui existait », a expliqué Christian Bret, président d'AEC Polymers, justifiant le choix de ces matériaux nanostructurés. Ces derniers ont permis à la société de faire un saut technologique très important, tandis que les trois gammes SAF 30 (30 % d'allongement), SAF 150 et SAF 400, ont contribué en 2012 pour une part significative de son chiffre d'affaires. « Avec cette alliance, AEC Polymers, désormais adossé à un grand groupe, va pouvoir accélérer son développement sur de nouvelles zones géographiques et auprès de nouveaux clients et marques de renom. Notre crédibilité va être renforcée ce qui nous permettra d'accélérer notre croissance », a déclaré Christian Bret. De son côté, Christian Collette directeur de la recherche d'Arkema a ajouté : « la technologie d'AEC Polymers utilise majoritairement des produits fabriqués par Arkema comme les copolymères à blocs, les peroxydes organiques, les monomères acryliques et méthacryliques. Ensemble, nous allons accroître la performance de nos clients dans l'assemblage des matériaux avancés et faire d'Arkema un acteur incontournable de ce secteur ». La société AEC Polymers rejoindra l'incubateur nouveaux produits et nouvelles technologies du groupe.

La collaboration entre AEC et Arkema a démarré en 2011 et le développement de cette nouvelle gamme d'adhésifs est l'un des débouchés concrets du vaste programme de recherche Genesis, lancé en 2008 et piloté par Arkema. C'est un projet de six ans, centré sur le développement des nanotubes de carbone et des copolymères à blocs nanostructurés. Il a regroupé 17 partenaires et représente un budget de 92 millions d'euros, avec une aide publique de 46 M€, dont 12 M€ d'avances remboursables. Sur ce budget, 6 M€ ont été investis en recherche académique, contribuant au financement d'une cinquantaine de thèses et post-docs. Genesis est l'un des grands programmes soutenu par l'ex-agence AII, refondue depuis dans Oséo.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles