Nous suivre Info chimie

Usine du futur : « Arkema n'est qu'au début du voyage de la digitalisation »

Propos recueillis par Dinhill On

Sujets relatifs :

, ,

Frédéric Gauvard, Chief Digital Officer chez Arkema depuis mars 2018, fait le point sur la transformation digitale au sein du chimiste de spécialités. Une digitalisation qui rime avec collaboration, agilité et création de valeur pour ses équipes et ses clients.

InfoChimie magazine : Pourquoi le groupe Arkema a-t-il mis en place une direction dédiée au digital ?

Frédéric Gauvard : L'intérêt du groupe Arkema pour la digitalisation a commencé bien avant la mise en place d'une direction dédiée, mais la création, en mars dernier, de cette nouvelle entité confirme l'importance et l'engagement du groupe dans la transformation digitale de ses opérations. La chimie étant un secteur très instrumenté au niveau de ses procédés, la numérisation est un sujet très important, notamment au niveau des usines. L'idée étant de partir des problématiques rencontrées sur le terrain et de voir comment le digital pourrait aider à améliorer les opérations. Nous travaillons à la fois sur des projets de rupture fondés sur de nouvelles technologies que nous testons à travers des pilotes, mais aussi sur le déploiement, à l'ensemble des sites, de solutions digitales éprouvées en fixant des objectifs précis. Mais cette structure laissera de la place aux initiatives locales avec la constitution de groupes de travail au sein desquels les collaborateurs pourront entièrement s'emparer du thème de la digitalisation. Si un projet digital local s'avérait très innovant et avantageux, la direction centrale pourrait décider de le déployer à plus large échelle sur d'autres sites du groupe.

Comment se structurent vos actions pour la transition digitale du groupe ?

F.G. : Arkema mène sa transformation digitale selon quatre principaux axes. Le premier est celui de l'Expérience Client : nous cherchons à intégrer les outils digitaux pour mieux comprendre les attentes du client en vue de lui proposer une offre toujours plus personnalisée et agile. Par exemple, nous avons récemment créé un site Web, www.extremematerials-arkema.com, pour informer spécifiquement les utilisateurs sur l'usage de nos grades de polymères techniques en conditions difficiles. Le deuxième axe de notre stratégie est l'accompagnement de nouveaux modèles de business comme la vente en ligne. Une expérience est actuellement menée en Chine sur la plateforme Alibaba, par exemple. Mais cela passera aussi par une utilisation des technologies IoT pour la gestion des stocks de produits ainsi que d'outils collaboratifs de communication pour aider les clients à mieux utiliser les produits. Le troisième pilier de notre stratégie est celui de l'usine digitale, où nous nous appuierons sur les outils numériques pour mieux concevoir, opérer et maintenir les installations de production. Enfin, le dernier axe de notre plan est celui lié à l'Expérience Employés. Nous souhaitons aider nos salariés à mieux travailler via le digital, en leur offrant la possibilité d'être plus réactifs et de mieux collaborer.

Sur quels volets de la transformation numérique la société a-t-elle davantage ciblé ses initiatives ?

F.G. : Arkema n'est qu'au début du voyage de la digitalisation. Le groupe explore tous les volets possibles permettant de créer de la valeur, et ce, toujours avec une exigence sur la sécurité, notamment la cybersécurité. En outre, nos équipes ont initié des actions dans la maintenance prédictive de compresseurs, ou encore dans l'amélioration des problématiques des usines via l'utilisation d'un outil d'analyses de données. Nous avons effectué également quelques essais en mobilité connectée avec des lunettes et des casques de réalité augmentée pour mieux préparer les interventions sur site et les formations. Enfin, le digital permettrait d'améliorer bon nombre de choses dans la supply chain (pour le tracking notamment) et les achats (pour mieux sécuriser les approvisionnements). Notre approche digitale est, comme celle que nous avons en R&D, une approche open innovation avec des partenariats ciblés sur des thématiques précises. L'important est au final de déployer des solutions robustes pour optimiser les processus en place et de créer, pas à pas, une véritable culture digitale au sein du groupe.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Cinq lauréats au palmarès 2019 des Prix Pierre Potier

Cinq lauréats au palmarès 2019 des Prix Pierre Potier

La cérémonie de la 12e édition des Prix Pierre Potier s’est tenue le 29 mai au Ministère de l’économie et des finances, en présence de la secrétaire d’état Agnès[…]

Le CNRS s'organise pour mieux valoriser ses inventions

Le CNRS s'organise pour mieux valoriser ses inventions

Chimie organique : Innov'Orga, expert de la R&D et de la synthèse de building blocks fluorés

Chimie organique : Innov'Orga, expert de la R&D et de la synthèse de building blocks fluorés

Conférence : Améliorer la sécurité industrielle grâce aux outils digitaux

Conférence : Améliorer la sécurité industrielle grâce aux outils digitaux

Plus d'articles