Nous suivre Info chimie

Arkema reprend les activités de Total pour créer un leader mondial

J.B.

Sujets relatifs :

, ,

« Première pierre dans le programme d'acquisition de plus de 1 milliard d'euros entre 2011 et 2015, annoncé le 23 novembre dernier (CPH n°530) », se félicite Thierry Le Hénaff. Arkema annonce son projet d'acquisition des résines pour revêtements (peintures, adhésifs, etc.) de Cray Valley (Europe, Asie, Afrique du Sud) et de Cook Composite Polymers (États-Unis) ainsi que d'acrylates de spécialités pour la photoréticulation de Sartomer (Europe, États-Unis, Asie) de la chimie de spécialités de Total. Le montant de l'acquisition s'élève à 550 millions d'euros : dont le tiers pour Sartomer et deux tiers restants pour les revêtements. « Nous aurons déjà réalisé une part importante de notre programme d'acquisitions », a souligné le p-dg, excluant à ce stade de faire évoluer ce programme. « Cette opération présente plusieurs atouts, indique le dirigeant. D'une part, il s'agit d'activités complémentaires à celles existantes, qui viennent renforcer la filière acrylique dans la suite logique des acquisitions de Coatex en 2007 et des émulsions reprises à Dow en Amérique du Nord début 2010. D'autre part, elle permet à Arkema de devenir numéro 3 mondial du marché des résines pour revêtement derrière BASF et Dow Chemicals et leader aux États-Unis et numéro 2 en Europe du marché des résines photoréticulables (les concurrents étant Cytec et Eternal). Finalement, elle apporte de nouveaux relais de croissance en Asie ». Arkema pourrait en effet s'appuyer sur les implantations de Cray Valley dans la zone (Inde, Malaisie) et sur le fort potentiel de la nouvelle usine de Sartomer, démarrée récemment près de Canton en Chine (CPH n°416). « Cette opération permettra notamment d'atteindre l'objectif que nous nous sommes fixé à 23 % du chiffre d'affaires issu des zones émergentes », précise Thierry Le Hénaff.

Avec un chiffre d'affaires d'environ 850 M€ en croissance, et près de 1 750 personnes sur une vingtaine de sites dans 13 pays dans le monde, cet ensemble viendrait compléter les positions actuelles d'Arkema dans ses marchés (émulsions, additifs de rhéologie, polymères et copolymères fluorés... ). Le projet, qui reste soumis à l'approbation des autorités de concurrence, pourrait être finalisé au 1er semestre 2011. Cette opération représentera une contribution positive aux résultats nets du groupe dès la première année et 900 M€ de chiffre d'affaires en 2015 (soit une hausse de 20 %) et une marge de 14 % au même horizon. Total confirme, quant à lui, sa stratégie de recentrage de sa chimie de spécialités. Les résines de structure et l'activité Hydrocarbon Specialty Chemicals (HSC) des sociétés Cray Valley et CCP ne sont pas concernées par ce projet de cession et seront, à l'issue de cette opération, rattachées aux activités de la pétrochimie dont elles utilisent les produits en tant que matières premières.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles