Nous suivre Info chimie

Arkema s'étend en Amérique latine avec l'acquisition de Resicryl

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Le producteur brésilien d'additifs et d'émulsions, Resicryl, devrait rejoindre le périmètre de Coatex, la filiale du chimiste français. Arkema renforcera ainsi ses positions en Amérique latine et dans les matériaux pour revêtements.

Ce sera le second site industriel du groupe en Amérique latine. Arkema, qui n'a jamais caché ses intentions de muscler sa présence dans cette région du monde, s'est engagé dans l'acquisition de Resicryl, une petite société brésilienne spécialisée dans les additifs et les émulsions acryliques. L'opération, dont la finalisation est attendue au second semestre, permettra à Arkema, ou plutôt à sa filiale Coatex, de mettre la main sur l'usine de Resicryl à Araçariguama, dans la périphérie de São Paulo. Soit à proximité de la base commerciale actuelle de Coatex au Brésil, justement localisée à São Paulo. Le montant de l'acquisition n'a pas été divulgué. Resicryl recense une cinquantaine de salariés. Arkema estime que le chiffre d'affaires de sa nouvelle activité brésilienne, combiné à celui de Coatex dans le pays, atteindra environ 20 millions de dollars (plus de 16 M€). Avec un objectif d'environ 30 M$ en 2013. Car le groupe entend renforcer rapidement le site actuel de Resicryl. Quelques millions d'euros pourraient y être investis à court terme, selon un porte-parole. Aux gammes actuelles de Resicryl, s'ajoutera la production des gammes d'additifs de rhéologie et d'émulsions aqueuses de Coatex. Des gammes déjà commercialisées au Brésil mais qui ne sont pas encore produites localement, importées essentiellement depuis les sites de production de Coatex aux États-Unis, majoritairement, et en Europe. Arkema souhaite ainsi renforcer les productions actuelles du site dans les domaines du traitement des minéraux, de la peinture, des adhésifs, du papier, de la construction, du traitement de l'eau et de la cosmétique, des secteurs en forte croissance au Brésil et en Amérique latine. « Les matériaux pour revêtements et peintures bénéficient d'une croissance de 3 % à 5 % au Brésil », souligne un porte-parole du groupe, en raison des besoins du marché de la construction, notamment avec les événements sportifs majeurs qui se profilent, comme la Coupe du monde de football en 2014 ou les Jeux olympiques de Rio en 2016.

 

Cette acquisition permettra à Coatex, qui a généré un chiffre d'affaires mondial de 180 M€ en 2011, de disposer d'un sixième site de production dans le monde. Et surtout d'encore mieux équilibrer son réseau productif sur le globe. Actuellement, la filiale d'Arkema dispose de deux sites en Europe, à Genay (Rhône) et à Moerdijk (Pays-Bas), en Asie à Changshu (Chine) et Kunsan (Corée du Sud), ainsi qu'aux États-Unis à Chester (Caroline du Sud). L'opération offrira par ailleurs à l'ensemble du groupe une seconde base industrielle en Amérique du Sud. Sur le continent, Arkema ne détient qu'une seule autre usine, celle de sa filiale Arkema Química qui produit des peroxydes organiques à Rio Claro, toujours au Brésil, dans l'État de São Paulo. Sa présence est donc encore assez faible localement. En témoigne le chiffre d'affaires d'un peu plus de 80 M€ enregistré l'an dernier par ses activités au Brésil. Le chimiste français semble donc avoir de grandes marges de manœuvre pour croître dans cette région du monde. Enfin, l'apport de Resicryl permettra à Arkema de consolider encore un peu sa position de n°3 mondial, derrière BASF et Dow, des résines pour revêtements. Lequel représente aujourd'hui environ 30 % de ses ventes totales (voir graphique).



Les ventes d'Arkema par activité, en % du CA 2011.

Source : Arkema

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles