Nous suivre Info chimie

Arkema, une décennie de métamorphose

Sylvie Latieule Rédactrice en chef

Sujets relatifs :

, ,

Une année record vient de s'écouler pour le numéro un français de la chimie, Arkema, qui a enregistré un résultat Ebitda de plus de 1 milliard d'euros en 2015, en hausse de 35 % sur un an. Dans le même temps, le chiffre d'affaires s'est élevé à 7,7 Mrds €, en hausse de 29 %. Cette performance est à souligner car l'environnement économique mondial était plutôt incertain. Le groupe de spécialités a bénéficié à plein des effets positifs de l'acquisition réussie de Bostik, la branche adhésifs du groupe Total, dont la rentabilité a pu s'améliorer (183 M€ en 2015 contre 158 M€ au rachat). Mais aussi d'un taux de change favorable, d'une baisse des matières premières... « Le groupe a bien terminé l'année 2015 et les équipes d'Arkema sont fières de présenter des résultats solides dans un environnement économique mondial contrasté et volatil », a commenté Thierry le Hénaff, président-directeur général d'Arkema.

Sur les trois branches d'activité, c'est le pilier Matériaux de performance qui a le plus profité de l'acquisition de Bostik pour représenter 44 % du chiffre d'affaires du groupe en 2015 contre 29 %, un an plus tôt, laissant la branche Coating Solutions à 24 % et la branche Spécialités industrielles à 32 %. Au total, ces trois domaines abritent 9 grandes lignes de produits qui ont enregistré des résultats positifs. Le patron d'Arkema a seulement mis un bémol sur l'activité Acryliques qui a connu un bas de cycle, en retrait par rapport à 2014, mais qui s'est stabilisée en fin d'année. Même les gaz fluorés sont en progrès en 2015, après une année 2014 difficile.

L'autre fait marquant sur lequel Thierry Le Hénaff a beaucoup insisté lors de la présentation des résultats annuels de son groupe, c'est le démarrage de sa nouvelle plateforme de thiochimie à Kerteh en Malaisie, au premier trimestre 2015. Arkema y produit du méthyl mercaptan, qui sert d'intermédiaire soufré pour la fabrication de bio-méthionine, produite par son partenaire CJ CheilJedang. Le président a rappelé qu'elle a représenté un investissement de 200 M€, « le plus gros projet d'Arkema depuis sa création ! ». Et puis, un coup de chapeau a été donné à l'innovation à laquelle le groupe consacre annuellement plus de 200 M€ au travers de six plateformes de croissance : matériaux biosourcés, nouvelles énergies, solutions pour l'électronique, gestion de l'eau, allègement des matériaux et performance et isolation de l'habitat (apportée par le rachat de Bostik). Leur point commun est qu'elles sont toutes ancrées dans le développement durable.

En termes de perspectives, l'année 2016 sera marquée par la célébration du dixième anniversaire d'Arkema et de son entrée en Bourse. Une décennie de transformations qui a conduit à un rééquilibrage géographique pour ramener le poids de l'Europe à 38 % du chiffre d'affaires (contre 60 % en 2006). Le portefeuille a été délesté de ses produits chlorés pour se recentrer vers des produits plus innovants, tournés vers le développement durable.

Le début de l'année reste convenable malgré une croissance mondiale toujours modérée et une faible visibilité avec des dynamiques contrastées selon les régions. Pourtant, le patron se dit « confiant dans la capacité de son groupe à faire progresser son Ebitda en 2016 ». Pour 2020, l'ambition est toujours la même : atteindre un chiffre d'affaires de 10 Mrds € pour une marge de 17 %. Et maintenir son rang parmi les grands noms de la chimie de spécialités.

 

« Coup de chapeau à l'innovation à laquelle le groupe consacre annuellement plus de 200 M€ ».

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Chimie, la mal-aimée de l’Europe

[Édito] : Chimie, la mal-aimée de l’Europe

L’initiative n’est pas si courante pour qu’elle mérite d’être soulignée. France Chimie, l’organisation professionnelle qui représente les entreprises de la chimie en France, et son[…]

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Grandes manoeuvres dans la chimie/pharma

[Édito] : Grandes manoeuvres dans la chimie/pharma

[Édito] : Le club fermé des chimistes producteurs de biotech

[Édito] : Le club fermé des chimistes producteurs de biotech

Plus d'articles