Nous suivre Info chimie

Arkema vise plus d'1 Mrd € d'Ebitda en 2015

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Cinq ans après son entrée en Bourse, et après avoir repositionné son portefeuille et ses marchés, Arkema a dévoilé un quinquennat plein d'ambitions. Avec en ligne de mire une forte rentabilité et une forte croissance dans les pays émergents.

Devenir un leader mondial de la chimie de spécialités », annonce Thierry Le Hénaff. Pour concré- tiser cet objectif, le p-dg d'Arkema compte appliquer une stratégie similaire à celle développée ces cinq dernières années, après l'introduction du groupe en Bourse (mai 2006). A savoir une « croissance par l'innovation et une croissance sur les pays émergents », tout en gardant « un esprit de grosse PME » pour maintenir de la réactivité, ajoute le p-dg. De manière chiffrée, le groupe s'est fixé comme objectif d'atteindre le milliard d'euros d'Ebitda, une marge d'Ebitda de 14 % et un chiffre d'affaires de 7,5 Mrds € en 2015. Pour 2010, Arkema prévoit un Ebitda d'environ 750 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 5,8 Mrds €. Thierry Le Hénaff estime qu'en cinq ans, le groupe « a divisé par trois l'écart de rentabilité avec (ses) pairs », et qu'il a « réalisé autant ses objectifs financiers que qualitatifs ». Ces cinq dernières années, Arkema a cédé, en termes de chiffre d'affaires, des activités d'une valeur d'environ 500 M€ et en a acquis pour environ 650 M€, notamment avec les acryliques de Dow en 2009 (CPH n° 476). Pour ces cinq prochaines années, la balance devrait être nettement positive. D'un côté, le chimiste français table sur la cession de petites activités qui représenteraient au total 300 M€. Il y aurait notamment encore des efforts sur les produits vinyliques, toujours en difficulté, et qui pourraient passer d'une part de 20 à 12 % dans les ventes d'ici à 2015. De l'autre côté, des acquisitions ciblées viendraient renforcer les meilleures lignes de produits comme en chimie industrielle et produits de performance et permettraient au total d'acquérir un chiffre d'affaires additionnel d'environ 1 Mrd €. La croissance, Arkema ira aussi la chercher du côté de l'innovation, puis-qu'il prévoit 400 M€ de ventes additionnelles ces cinq prochaines années grâce à ses innovations dans les bioplastiques, les polymères fluorés, les nanotubes de carbone, ou encore les produits bio-sourcés. Enfin, le groupe prévoit de surfer sur la croissance des pays émergents. Jugé beaucoup plus équilibré géographiquement, le portefeuille du groupe devrait continuer de s'affirmer dans les zones à forte croissance, en particulier en Asie, Chine en tête. Thierry Le Hénaff vise ainsi « une croissance de 60 % des ventes sur les pays émergents ». La part de l'Asie devrait passer en cinq ans de 18 à 23 % des ventes totales du groupe, et celle des autres pays émergents de 4 à 5 %. La croissance organique sera privilégiée pour ces marchés. Les acquisitions ciblées devraient plus se focaliser aux États-Unis et en Europe, qui devraient compter pour respectivement un tiers et 40 % des ventes globales à l'horizon 2015. En 2005, l'Europe seule comptait pour 57 % du chiffre d'affaires mondial. Que ce soit pour 2011 ou pour 2015, le groupe se dit ainsi confiant pour l'avenir.

Les chiffres-clés d'Arkema - Source : Arkema

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles