Nous suivre Info chimie

Au coeur de rumeurs, Syngenta agite le secteur

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Au coeur de rumeurs, Syngenta agite le secteur

Syngenta

Les rumeurs se succèdent. Le géant agrochimique suisse aurait refusé une gigantesque offre de ChemChina, et serait impliqué dans plusieurs discussions pour un éventuel rapprochement. Tandis que Monsanto serait peut-être prêt à repartir à l'assaut de Syngenta.

Le secteur des semences et des phytosanitaires semble en pleine partie de poker. Partie truffée de sous-entendus et de manoeuvres en coulisses, saupoudrée d'une absence notable de communication très officielle. De quoi nourrir ambitions et offres avant un très probable remodelage du profil des acteurs mondiaux actuels et donc du secteur. Mi-novembre, Bloomberg annonçait en citant des sources anonymes proches du dossier que le géant chimique chinois ChemChina aurait lancé une offre de 42 milliards de dollars (environ 39,1 Mrds €) en numéraire sur Syngenta. Offre qui aurait été refusée par le groupe suisse, qui l'estimerait sous-évaluée. Elle se basait sur une acquisition par action de 449 francs suisses. Soit ce qu'avait proposé initialement, cet été, l'Américain Monsanto pour s'emparer de Syngenta. Avant de porter son offre jusqu'à 470 CHF par titre, sachant que l'offre se décomposait en numéraire mais aussi en échange d'actions. Elle n'avait toutefois pas convaincu le groupe suisse qui a bataillé fermement tout l'été, jusqu'à décourager Monsanto fin août.
 

Sauf qu'en à peine trois mois, beaucoup de choses se sont passées. Syngenta a dû faire avec un certain mécontentement de ses actionnaires, qui auraient pu faire une belle opération financière. Fin octobre, coup de théâtre, le p-dg du groupe suisse, Michael Mack, a annoncé sa démission et est remplacé depuis par John Ramsay, le directeur financier qui évolue désormais comme p-dg par intérim. Monsanto s'est, de son côté, engagé dans un plan de restructuration, sur fonds de difficultés financières liées notamment à une mauvaise conjoncture au Brésil. Oui mais voilà, le géant américain aurait peut-être des velléités de nouvelle offensive. C'est ce qui circule ces derniers jours dans la presse financière internationale. En particulier à la suite d'une conférence investisseurs mi-novembre où Brett Begemann, président de Monsanto, aurait laissé entendre que discussions et réflexions au sujet de Syngenta se poursuivaient en interne.
 

Il faut dire que tout le secteur s'agite. Bloomberg indique que Syngenta et ChemChina n'auraient pas rompu les discussions malgré le refus de l'offre. Récemment, le Wall Street Journal assurait, de son côté, que des discussions seraient en cours entre Syngenta et DuPont, mais également entre DuPont et Dow pour d'éventuels rapprochements d'actifs. Et ce, dans un contexte où DuPont et Dow réfléchissent tous deux activement à leurs stratégies respectives, en particulier pour leurs activités agrochimiques.
 

Pour l'heure, pas de rumeurs récentes sur les deux autres géants des semences et phytosanitaires : BASF et Bayer. Mais il ne peut être exclu que les deux géants allemands s'activent en coulisses. D'une part, car la consolidation du secteur est forcément d'importance pour eux. D'autre part, car des rumeurs avaient surgi dès la fin du printemps sur une possible offre de BASF sur Syngenta.
 

Pendant ce temps-là, le cours de Bourse de l'agrochimiste suisse a récemment repris du tonus. Après un printemps et un été passé au-dessus ou proche de la barre des 400 CHF par action, le cours était tombé, suite au retrait de Monsanto dans une fourchette entre 300 et 330 CHF par titre. Mais s'est nettement redressé suite aux rumeurs ChemChina, jusqu'à frôler les 390 CHF le 18 novembre.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

  Le groupe coréen LG Chem a annoncé la signature d’un contrat conditionnel avec la société chinoise Ningbo Shanshan. Cet accord porte sur la vente d’une partie de l’activité de[…]

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Plus d'articles