Nous suivre Info chimie

Axalta prêt à reprendre des actifs de revêtements de Valspar

J.C.

Le projet est conditionné, notamment, à la finalisation de l'acquisition de Valspar par Sherwin-Williams. Cette opération de plus de 11 milliards de dollars lancée il y a plus d'un an (CPH n°754) n'est toujours pas conclue. Alors qu'il était prévu une finalisation au 1er trimestre 2017, Sherwin-Williams et Valspar ont désormais repoussé l'échéance au 21 juin prochain. Si tout va bien, Axalta reprendra ainsi l'activité Industrial Wood Coatings de Valspar. Cette cession doit répondre aux exigences de la Federal Trade Commission américaine et du Canadian Competition Bureau pour éliminer des distorsions de concurrence dans le cadre du rapprochement Sherwin-Williams-Valspar. L'accord conclu par Axalta prévoit un montant d'acquisition de 420 M$, payable en numéraire, pour une activité qui a généré environ 225 M$ de ventes en 2016. Cette division est présentée comme l'un des plus grands fournisseurs mondiaux de revêtements pour les équipementiers dans les domaines des matériaux de construction, des sols et des meubles en Amérique du Nord. Il s'agira d'une entrée sur ce marché pour Axalta. Ce qui lui permettra d'étoffer sa division Revêtements de performance. Le groupe reprendrait l'ensemble des actifs de R&D et de propriété intellectuelle, environ 375 salariés de Valspar, et deux sites de production. En l'occurrence, une usine américaine en Caroline du Nord et une à Québec, au Canada, nous a précisé un porte-parole d'Axalta.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rien n’arrête la valse mondiale. Des opérations de grandes envergures se sont poursuivies en 2019 à l’international, sans qu’il y ait vraiment de méga-fusions. En France, des opérations de plus[…]

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Plus d'articles