Nous suivre Info chimie

Baikowski évoluera hors de PSB Industries

J.C.
Baikowski évoluera hors de PSB Industries

© PSB

Le projet doit encore être soumis à la consultation des instances représentatives du personnel et nécessitera l'approbation des actionnaires lors de la prochaine assemblée générale. Mais le groupe PSB Industries est en passe d'opérer un virage très stratégique dans son histoire commencée en 1904 (Pierre Synthétique Baikowski). L'idée est de sortir de la chimie de spécialités et de se recentrer ses activités sur ses divisions Luxe et beauté et Santé et Industrie, après avoir déjà cédé son pôle Agroalimentaire et distribution en juin dernier. Le nouveau projet porte sur une introduction en Bourse de sa filiale Baikowski. Le conseil d'administration de PSB Industries, qui a déjà approuvé le projet, espère pouvoir le finaliser avant la fin de l'année 2018.

Un environnement économique différent

Baikowski est un spécialiste de la confection de poudres et de formulations d'alumine ultra-pures, et d'oxydes et de composites fins (spinelle, ZTA, YAG, cérium). Les applications principales sont les céramiques techniques, le polissage de précision, les cristaux, les additifs ou encore les revêtements. Les productions d'adressent à de nombreux marchés, comme l'éclairage, l'horlogerie, la microélectronique, la téléphonie, l'automobile, la défense, ou encore le médical. L'an dernier, Baikowski a généré un chiffre d'affaires d'environ 40 millions d'euros, soit près de 10 % des ventes totales de PSB Industries. Mais il a contribué à 15 % de son Ebit et 15 % du total consolidé du groupe. Baikowski recense plus de 150 salariés dans le monde. Son siège social est implanté à Poisy, en Haute-Savoie, où sont aussi implantés une usine (alumine ultrapure et des oxydes mixtes) et un centre de R&D. Il dispose de deux autres usines dans le monde, à Chiba au Japon (35 salariés, formulations pour le polissage) et à Malakoff au Texas (États-Unis, 19 salariés, alumine ultrapure). Des bureaux commerciaux sont aussi basés en Corée du Sud (Séoul), à Shanghai (Chine), et à Charlotte (États-Unis).

PSB Industries estime que Baikowski évolue dans un environnement économique différent de ses activités principales et qu'il n'existe pas de synergies significatives. En devenant indépendant, cet acteur des spécialités pourra « accélérer son développement dans les marchés de niches de l'alumine haute pureté, des oxydes spéciaux et du polissage à travers une agilité accrue et un focus renforcé », estime le groupe.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Matériaux : Johnson Matthey étend sa production en Chine

Matériaux : Johnson Matthey étend sa production en Chine

Le groupe Johnson Matthey (JM) a engagé 7,5 millions de livres britanniques (environ 8,3 M€) dans l’extension de capacités de production de composants pour piles à combustible sur son site de Shanghai, en Chine.[…]

MCA : Nouryon et Atul reçoivent une autorisation pour leur usine en Inde

MCA : Nouryon et Atul reçoivent une autorisation pour leur usine en Inde

Résines photosensibles : Shin-Etsu investit pour sa production en Asie

Résines photosensibles : Shin-Etsu investit pour sa production en Asie

Parfums : Givaudan démarre un site de production en Chine

Parfums : Givaudan démarre un site de production en Chine

Plus d'articles