Nous suivre Info chimie

BASF cède des activités PSE à Alpek aux Amériques

A.F.
BASF cède des activités PSE à Alpek aux Amériques

Le géant allemand BASF et le chimiste mexicain Alpek ont mis à jour leur coentreprise mexicaine Polioles. Celle-ci est détenue de façon équitable par les deux groupes depuis 1994. Elle est spécialisée dans la production de polystyrène expansé (PSE) et de polyuréthane. Selon les termes d'un nouvel accord signé entre les partenaires, Alpek va mettre la main sur l'ensemble des activités dédiée aux PSE de Polioles, qui comprend notamment un site de production situé à Altamira, au Mexique, d'une capacité de 165 000 tonnes par an. En parallèle, BASF va reprendre les activités de la coentreprise liées au polyuréthane, notamment certains actifs de son usine mexicaine de Lerma, ainsi que des droits de marketing et de commercialisation pour les polyuréthanes, les isocyanates et les polyols. Une fois que ces changements seront effectifs, Polioles continuera à fonctionner en tant que coentreprise de BASF et Alpek.

En dehors du PSE et du polyuréthane, cette société conjointe fabrique également une large gamme de produits chimiques de spécialité comme du polyéthylène glycol, des tensioactifs, des biocides et des produits intermédiaires comme de l'éthylène glycol, du propylène glycol, etc. BASF et Alpek ont profité de la mise à jour de leur coentreprise pour conclure un autre accord, toujours dans le domaine du PSE. Alpek va acquérir les activités de BASF liées au PSE en Amérique du Nord et du Sud. L'opération comprend la reprise de deux unités de production situées à Guaratingetá, au Brésil et à General Lagos, en Argentine et des réseaux de ventes et de distribution pour le PSE de BASF en Amérique du Nord et du Sud. Alpek mettra aussi la main sur Aislapol, un producteur de mousses en PSE que détient BASF au Chili. Fin 2012, le groupe allemand avait d'ailleurs annoncé vouloir céder cette entité, qu'il ne considérait plus comme stratégique (CPH n°606). Au total, ces opérations vont permettre à Alpek d'acquérir des capacités combinées en PSE d'environ 230 000 t/an. Environ 440 salariés sont employés dans les activités concernées par la transaction, dont 380 dans les activités liées au PSE et 60 pour l'activité dédiée au polyuréthane. « La majorité de ces employés conserveront leur poste », ont précisé les deux groupes. Ces changements devraient être effectifs début 2015. Les détails financiers ont été tenus secrets.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Recyclage : l’APHP veut traiter les masques anti-Covid-19

Recyclage : l’APHP veut traiter les masques anti-Covid-19

Les hôpitaux de l’AP-HP (assistance publique hôpitaux de Paris) Saint-Antoine, Necker-Enfants malades et Rothschild ont décidé de trouver une solution pour recycler les masques chirurgicaux. En effet,[…]

11/05/2021 | RecyclageActualités
Résultats : Un bon premier trimestre 2021 pour DSM

Résultats : Un bon premier trimestre 2021 pour DSM

Résultats : Arkema sur une bonne lancée pour son premier trimestre

Résultats : Arkema sur une bonne lancée pour son premier trimestre

Résultats : Solvay en baisse au premier trimestre

Résultats : Solvay en baisse au premier trimestre

Plus d'articles