Nous suivre Info chimie

BASF envisage de regrouper sa production française

J.C.

« Rien n'est encore décidé », affirme un porte-parole du géant allemand. Aucun plan de sauvegarde de l'emploi n'a d'ailleurs été encore enclenché. Mais il y a bien un projet de restructuration à l'étude pour la filiale BASF Beauty Care Solutions France. Présenté début octobre en comité central d'entreprise et aux collaborateurs de la filiale, ce plan prévoit de regrouper les productions de principes actifs et d'ingrédients pour la cosmétique en France sur un seul lieu de production. A savoir le site de Pulnoy, en Meurthe-et-Moselle, au détriment du site de Lyon (Rhône) qui cesserait de produire. L'objectif est de sauvegarder la compétitivité des produits de BASF sur le marché de la cosmétique. Ce projet de réorganisation est motivé par les « conditions de marché », justifie un porte-parole du groupe. « Le marché de la cosmétique est en pleine mutation, la concurrence est plus rude, la réglementation plus lourde, et les coûts de production augmentent. Face à ce contexte économique qui affecte cette division, l'existence de deux sites en France ne semble plus justifié », poursuit-il. Le projet détaillé est attendu pour fin novembre. En attendant, les syndicats avaient lancé la semaine dernière un appel à la grève pour la journée du 18 octobre.

La piste à l'étude serait de cesser les productions à Lyon, ce qui affecterait environ 90 emplois sur les 120 que recense le site lyonnais aujourd'hui. Emplois qui pourraient être reclassés en partie à Pulnoy, en partie dans les autres sites de BASF de la région lyonnaise, ou via des reclassements en externe. Les 30 postes non concernés sont dédiés à la R&D, le site de Lyon étant le laboratoire mondial de BASF pour l'ingénierie des tissus cellulaires. Héritage des Laboratoires Sérobiologiques tombés dans l'escarcelle de BASF lors de l'acquisition de Cognis en 2010, le site de Pulnoy est spécialisé dans la production de principes actifs et d'ingrédients d'origine végétale, principalement pour les soins de la peau. L'usine recense 90 salariés, dispose d'un laboratoire et est surtout plus moderne que celle de Lyon à la suite d'investissements de Cognis ces dernières années. Globalement, l'outil de production est jugé ainsi plus favorable par BASF que celui du site lyonnais. La filiale Beauty Care Solutions France recense un total de 242 salariés dans l'Hexagone, des équipes commerciales étant basées à Levallois-Perret (Hauts de Seine). Géographiquement, ses produits s'adressent à plusieurs marchés stratégiques que sont les États-Unis, la France, l'Allemagne, le Japon, la Corée du Sud et le Brésil.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles