Nous suivre Info chimie

BASF et Covestro se renforcent en Chine

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
BASF et Covestro se renforcent en Chine

La nouvelle unité de HDI de Covestro à Shanghai

Les groupes allemands poursuivent leurs grands projets en Chine. Séparément, BASF et Covestro viennent d'annoncer la mise en service d'unités stratégiques d'intermédiaires dans le pays, le premier dans le PTHF, le second dans le HDI.

Les grands acteurs de la chimie allemande continuent de renforcer leurs positions en Chine. Dans le domaine des intermédiaires, BASF et Covestro, ex-Bayer MaterialScience, viennent de mettre en service deux usines stratégiques dans le pays. À Korla, dans le Xinjiang, province autonome du nord-ouest de la Chine, BASF vient de finaliser son projet avec Markor Chemical Industry dans le domaine du polytétrahydrofurane (PTHF, appelé aussi polytétraméthylène éther glycol (PTMEG)). Réunis dans la coentreprise BASF Markor Chemical Manufacturing, les deux partenaires ont récemment mis en service leur unité d'une capacité de 50 000 tonnes par an de PTHF, laquelle a commencé la livraison de ses premiers lots commerciaux en Chine en ce mois de juillet. Le projet avait été dévoilé dès 2013.

Le PTHF est un intermédiaire utilisé principalement pour la production de fibres élastiques, à destination des marchés textiles comme les maillots de bain, les vêtements de sport, d'extérieurs, et les sous-vêtements. Le PTHF trouve aussi des applications comme building block pour les polyuréthanes thermoplastiques, surtout pour des utilisations dans l'industrie automobile. Cette usine chinoise vient considérablement renforcer les capacités de BASF pour ses productions de PTHF. Le géant allemand dispose aujourd'hui de capacités mondiales de 350 000 t/an, avec des unités, outre Korla, à Shanghai (Chine) et Ulsan (Corée du Sud) en Asie, à Geismar (Louisiane) aux États-Unis, et à Ludwigshafen en Allemagne. Le projet est relié à celui, déjà entrepris et mené avec Markor, pour la production de 1,4-butanediol (BDO), toujours à Korla. Les deux partenaires, dans le cadre d'une seconde coentreprise baptisée Markor Meiou Chemical, ont démarré en janvier dernier une unité de production de 100 000 t/an.

 

Une usine de taille mondiale de HDI pour Covestro


 

De son côté, Covestro a également mis en service une usine d'une capacité de 50 000 t/an en Chine. Mais cette fois pour du HDI (diisocyanate d'hexaméthylène). Soit des capacités décrites comme « de taille mondiale », implantées à Shanghai, où Covestro exploite déjà une unité de HDI. Ce projet avait été lancé en 2014. Selon le chimiste allemand, cette seconde unité fait de Shanghai l'un des plus grands centres mondiaux pour la production de HDI. Cette seconde unité s'inscrit dans un vaste plan d'investissements de 3 milliards d'euros qu'avait lancé Bayer, ancienne maison-mère (encore très proche) de Covestro, il y a plus de 10 ans et qui arrive à terme, précise le groupe.

 

À Shanghai, d'ici à la fin de l'année, Covestro devrait aussi mettre en service des capacités additionnelles de polycarbonate. Ce qui permettra de doubler les capacités actuelles en les portant à 400 000 t/an. L'unité de HDI, matériau précurseur pour les revêtements de performance et les adhésifs, doit permettre de répondre à la forte demande en Asie, notamment dans les segments de l'automobile, de la construction, des textiles, des chaussures de sport ou encore de l'ameublement.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

  Le groupe coréen LG Chem a annoncé la signature d’un contrat conditionnel avec la société chinoise Ningbo Shanshan. Cet accord porte sur la vente d’une partie de l’activité de[…]

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Plus d'articles