Nous suivre Info chimie

BASF et Sinopec renforcent l'une de leurs coentreprises

Raphaëlle Maruchitch

Sujets relatifs :

, ,

D'autres augmentations de production

BASF a aussi annoncé l'extension de ses capacités de production de polymères superabsorbants sur deux de ses sites de production : aux États-Unis, dans la ville de Freeport, et en Belgique, à Anvers. La capacité de production additionnelle sera de 70 000 t/an (35 000 t/an par usine), portant la capacité totale de production à 470 000 t/an d'ici 2012. Les polymères superabsorbants sont notamment utilisés pour la production de couches, et trouvent des applications pour les sièges automobiles et le stockage de l'eau en agriculture.

Les deux entreprises injectent 1 milliard de dollars supplémentaire dans leur coentreprise pétrochimique BASF-YPC, située à Nanjing, en Chine. De quoi permettre à BASF d'atteindre ses objectifs en Asie-Pacifique.

Née d'un partenariat 50/50 entre le leader chimique mondial et le géant chinois Sinopec (CPH n° 348, 417), la coentreprise BASF-YPC a fêté ses dix ans d'existence. Et les deux entreprises ne comptent pas s'arrêter là. Elles envisagent plusieurs projets sur leur gigantesque site de Nanjing (Chine) dans le cadre d'un investissement qui pourrait avoisiner 1 milliard de dollars (0,8 Mrd €). Les deux partenaires réfléchissent à la construction d'une unité d'acide acrylique d'une capacité de 160 000 tonnes par an et d'une unité d'acrylate de butyle, ainsi qu'à l'augmentation des capacités de production de 2-propyl-heptanol, de monomère de styrène et de tensioactifs non ioniques. D'autre part, les deux partenaires envisagent la construction d'une unité de polymères superabsorbants, qui serait approvisionnée en acide acrylique par l'unité nouvellement établie. La construction d'une unité d'oxyde de propylène à partir de peroxyde d'hydrogène (HPPO) est également à l'état de projet.

Cette série d'investissements via BASF-YPC s'inscrit dans une continuité. Depuis 2008, les deux acteurs ont injecté 1,4 Mrd $ pour augmenter les capacités et diversifier les unités de production de leur site de Nanjing (CPH n°473). Bon nombre de ces nouvelles capacités doivent d'ailleurs entrer en service au cours de l'année 2011 et permettront d'accroître localement la production de spécialités chimiques destinées aux marchés de l'industrie chimique, de la pharmacie, de la construction, de l'électronique et de l'automobile. Les projets envisagés aujourd'hui devraient permettre d'alimenter encore un peu plus en matières premières le marché chinois des applications ménagères (revêtements, détergents et produits d'entretien).

C'est dès 1986 que le leader mondial de la chimie et l'entreprise chinoise ont établi la première de leurs coentreprises. Depuis, environ 3,7 Mrds € ont été investis dans les différentes coentreprises créées. En outre, BASF a planifié de réaliser 70 % de ses ventes de la région Asie-Pacifique en Chine, pour répondre à l'évolution du marché. Il avait donc prévu d'investir autour de 2 Mrds $ dans cette région entre 2009 et 2013. Dans les cinq dernières années, Sinopec pour sa part a réalisé 16 coentreprises avec des partenaires internationaux, celles avec BASF comprises, pour un investissement de 4,6 Mrds $.


 

Le chiffre d'affaires de BASF par région sur les neuf prmiers mois 2010, en Mrds € - Source : BASF

%%HORSTEXTE:0%%
 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

Le géant allemand de la chimie BASF a fait part de son intention d’augmenter ses capacités de production d’esters synthétiques pour lubrifiants sur son site de Jinshan, en Chine. Afin de faire face à la[…]

12/10/2020 | EstersChimie
BASF réaligne sa division Global Business Services

BASF réaligne sa division Global Business Services

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Plus d'articles