Nous suivre Info chimie

BASF investira 1 Mrd € à Ludwigshafen pour sa plus grande unité mondiale

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Le géant mondial a tranché entre ses sites d'Anvers et de Ludwigshafen. C'est en Allemagne qu'il construira sa plus grande unité mondiale de TDI, via un investissement de 1 Mrd €. Le projet entraînera la fermeture d'une petite unité allemande.

Les gigantesques investissements ne sont pas monnaie courante dans la chimie européenne par les temps qui courent. Là, le projet annoncé se chiffre à environ 1 milliard d'euros. Sans réelle surprise, puisqu'il faut bien un acteur aux reins suffisamment solides pour investir massivement sur le Vieux continent, le projet est enclenché par le géant local et mondial. BASF projette avec cette enveloppe de construire une gigantesque unité de diisocyanate de toluène (TDI), avec une capacité installée de 300 000 tonnes par an. Le projet avait été annoncé dès mai dernier (CPH n°552), mais à l'époque, le chimiste allemand hésitait entre ses verbunds (complexes entièrement intégrés) d'Anvers, en Belgique, et de Ludwigshafen, en Allemagne. Grâce à un « meilleur projet d'intégration », selon un porte-parole du groupe, ce sera finalement sur son site historique allemand que BASF construira. L'enveloppe de 1 Mrd € sera également dévolue à l'extension d'unités actuelles de matériaux précurseurs pour alimenter la future unité de production de TDI. A Ludwigshafen, BASF envisage ainsi de muscler ses capacités d'acide nitrique, de chlore, de gaz de synthèse, de toluène, et de construire une unité de recyclage de chlorure d'hydrogène. La mise en service de l'unité de TDI est programmée pour fin 2014, et devrait créer 200 emplois supplémentaires sur le site. En revanche, le projet entraînera la fermeture définitive fin 2014 d'une unité de TDI plus modeste, d'une capacité de 80 000 t/an, que BASF détient et opère en Allemagne, sur son site de Schwarzheide.
 

Capacités de TDI portées de 560 000 à 780 000 t/an

D'ici environ trois ans, alors qu'il ne produit pas actuellement de TDI, Ludwigshafen deviendra le plus grand site mondial de production de BASF pour ce matériau essentiel aux polyuréthanes. Les capacités annoncées sont le double de celles implantées actuellement sur les sites du groupe à Caojing, en Chine, à Yeosu, en Corée du Sud, et sur le verbund de Geismar, en Louisiane (États-Unis). Lesquelles culminent toutes à des capacités de 160 000 t/an chacune. Au total, fin 2014, en tenant compte de la fermeture de l'unité de Schwarzheide, BASF portera ainsi ses capacités de TDI de 560 000 à 780 000 t/an. De quoi réjouir Wayne Smith, président de la division Polyurethanes, qui estime que « ce projet nous positionnera comme le producteur low-cost de TDI en Europe grâce aux économies d'échelle et la haute efficacité d'intégration de notre verbund. Construire cette nouvelle unité de TDI sur notre plus grand verbund, à Ludwigshafen, nous donnera l'avantage d'excellentes synergies en termes de production, d'intégration en matières premières et de logistique . Avec nos autres sites de TDI en Asie et en Amérique du Nord, nous aurons une couverture optimale pour nos clients sur tous les marchés majeurs ». En l'occurrence, le TDI et les polyuréthanes sont largement utilisés dans l'industrie automobile, comme pour les rembourrages de sièges et les éléments de l'habitacle, ainsi que dans le marché de l'ameublement, comme pour les matelas, les coussins ou les revêtements pour le bois. Géographiquement, et cela consolera peut-être un peu les Belges, BASF estime qu'avec ce projet, il disposera en Europe de deux sites majeurs pour les produits de base des polyuréthanes avec le TDI de Ludwigshafen et les productions de diphénylméthane diisocyanate (MDI) et d'oxyde de propylène à Anvers.

 

« Ce projet nous positionnera comme le producteur low-cost de TDI en Europe »

 



Les capacités de la division Plastiques* de BASF en tonnes par an

Source : BASF 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Polyamide 6 : Lanxess recycle le verre

Polyamide 6 : Lanxess recycle le verre

  Le chimiste de spécialités Lanxess a présenté sa nouvelle gamme de produits Durethan Eco à partir de fibre de verre usagée. La société, dont l’objectif est de rendre les[…]

01/07/2020 | PolyamideChimie
Recyclage : Agilyx et TechnipFMC collaborent sur le polystyrène

Recyclage : Agilyx et TechnipFMC collaborent sur le polystyrène

Recyclage : BASF veut valoriser les matelas

Recyclage : BASF veut valoriser les matelas

Peroxydes organiques : Nouryon finalise son expansion au Brésil

Peroxydes organiques : Nouryon finalise son expansion au Brésil

Plus d'articles