Nous suivre Info chimie

Bayer fonde une société avec Ginkgo

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

À travers sa filiale Bayer LifeScience Center, le géant allemand va investir dans le microbiome des plantes. Bayer s'est associé avec l'Américain Gingko Bioworks et un des investisseurs principaux de ce dernier, Viking Global Investors, pour fonder une entreprise centrée sur le développement de technologies pour améliorer les associations plantes-microbes dans le domaine de la fixation d'azote. Les trois partenaires investiront un total de 100 millions de dollars (environ 83,5 M€) dans ce projet. La future entité, dont le nom n'a pas encore été révélé, devrait être constituée au cours de cet automne 2017. Elle sera implantée à la fois à Boston, dans le Massachusetts, siège de Ginkgo, ainsi qu'à Sacramento, en Californie, siège des activités de R&D de Bayer pour la biologie des plantes. L'entreprise se focalisera sur le développement de microbes endophytes qui permettraient une meilleure fixation de l'azote sur les cultures. Ce qui permettrait de limiter le recours aux engrais azotés, explique Bayer. En plus de l'enveloppe de 100 M$, Ginkgo construira une unité pour cette entreprise. Elle apportera aussi un accès à sa technologie propriétaire d'ingénierie biologique. Bayer fournira un accès à certaines de ses souches microbiennes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rien n’arrête la valse mondiale. Des opérations de grandes envergures se sont poursuivies en 2019 à l’international, sans qu’il y ait vraiment de méga-fusions. En France, des opérations de plus[…]

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Plus d'articles