Nous suivre Info chimie

Beau temps pour la chimie européenne

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le ciel est dégagé pour la chimie européenne, selon le dernier bilan conjoncturel du Cefic, publié le 2 juillet. Tous les indicateurs sont au vert. La production a enregistré une croissance de 1,2 % sur la période janvier-avril 2018 par rapport à la même période en 2017. Certains segments ont dépassé les 2 % de croissance, comme les cosmétiques, les peintures et revêtements ou encore les fibres. Les spécialités ont progressé de 1,5 %. Seuls les inorganiques de base ont enregistré une chute, de 6,3 %, sur la période. Les prix ont progressé de 2,3 % sur les quatre premiers mois 2018 par rapport aux quatre premiers mois 2017. Les prix des colorants et des inorganiques de base ont été les plus robustes avec des croissances de plus de 4 %. Au total les ventes ont enregistré un regain de 3,4 %.

Du côté de la balance commerciale, les exportations chimiques de l'UE ont bondi de 3,3 % au premier trimestre, sur un an, atteignant une valeur de 40,8 milliards d'euros. Les exportations vers les États-Unis se sont envolées de près de 19 % en glissement annuel, atteignant une valeur de 8,8 Mrds € entre janvier et mars 2018. La moitié de ces exportations provient de la pétrochimie. Le Cefic note que les exports vers l'Afrique, le Japon, la Corée du Sud, la Chine et le Moyen-Orient ont décliné au premier trimestre. Les importations ont progressé de 1,7 % pour les trois premiers mois, à 28,2 Mrds €. Les importations depuis les États-Unis, premier marché extra-européen, ont faibli de près de 9 %, à 5,7 Mrds €. Les spécialités comptent pour un tiers de ces importations. L'excédent commercial a progressé de 0,8 Mrd € au cours du premier trimestre 2018 par rapport au premier trimestre 2017, atteignant 12,6 Mrds €. Le Cefic souligne un déficit commercial avec le Japon, la Chine, la Corée du Sud et l'Inde. Sur le front de l'emploi, le Cefic a enregistré une croissance de 1,7 % des emplois directs au premier trimestre 2018 par rapport aux trois premiers mois 2017.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Pas d'envolée du prix du pétrole attendue en 2019

Pas d'envolée du prix du pétrole attendue en 2019

À combien s'est finalement établi le baril de pétrole en 2018 ? En moyenne à 71 dollars le baril ($/b) a répondu Didier Houssin, président de l'Ifpen, à l'occasion d'une[…]

11/02/2019 | PanoramaPanorama
Produits biologiques et biosourcés: 3,6% par an de croissance attendue dans l'UE

Produits biologiques et biosourcés: 3,6% par an de croissance attendue dans l'UE

Revalorisation minimale dans la chimie

Revalorisation minimale dans la chimie

Production atone de la chimie européenne sur dix mois

Production atone de la chimie européenne sur dix mois

Plus d'articles