Nous suivre Info chimie

BioAmber construira son usine au Canada

Audrey Fréel
BioAmber construira son usine au Canada

L'usine à Pomacle de BioAmber

© BioAmber

Le projet de construction d'une unité d'acide succinique biosourcé en Amérique du Nord se précise pour BioAmber. Celle-ci sera implantée au Canada, dans la province de l'Ontario. A terme, le groupe prévoit aussi d'y produire du BDO.

Ce sera donc à Sarnia, dans l'Ontario. La province canadienne va accueillir la première usine d'acide succinique biosourcé de Bluewater Biochemicals, filiale de BioAmber, en Amérique du Nord. « La combinaison unique d'infrastructures chimiques, de main-d'œuvre qualifiée, d'établissements d'enseignements, de coûts de transports compétitifs et la proximité de certains terrains agricoles les plus riches du Canada fait de Sarnia un excellent choix », explique Mike Hartmann, vice président de BioAmber. La construction sera en partie financée grâce à la levée de 45 millions de dollars (31,6 M€), opérée par le groupe en mai dernier (CPH n°549). Les gouvernements de l'Ontario et du Canada soutiendront également ce projet à hauteur de 35 millions de dollars canadiens (24,7 M€) sous forme de subventions et de prêts. D'une capacité de 17 000 tonnes par an, l'usine devrait être mise en service en 2013. Elle conduira aussi à la création de 40 postes à temps plein. Et le groupe américain ne compte pas en rester là. Il prévoit déjà de doubler la capacité à Sarnia d'ici 2014 grâce à l'introduction d'une nouvelle génération de levure dans le procédé de production. Ces levures sont actuellement en cours de développement par Cargill. BioAmber collabore avec ce dernier depuis le début de l'année à travers un accord de licence dans le domaine des micro-organismes pour la production d'acide succinique (CPH n°534). Cette nouvelle usine lui permettra de s'implanter sur un marché qui devrait potentiellement dépasser 1 milliard de dollars (69 M€) par an d'ici 2015. En Europe, BioAmber possède déjà une usine d'acide succinique biosourcé, d'une capacité beaucoup plus modeste (3 000 t/an), à Pomacle (Marne).

23 000 tonnes de BDO à SarNia

La société américaine va aussi ajouter une corde à son arc puisqu'elle envisage de produire du 1,4-butanediol (BDO) sur le site de Sarnia. Pour cela, elle s'aidera de la technologie développée par DuPont qui consiste à convertir de l'acide succinique biosourcé en BDO. Les deux groupes ont engagé un partenariat à travers la signature d'un contrat de licence en septembre 2010 (CPH n°502). A terme, le groupe prévoit de produire 23 000 tonnes de BDO biosourcé sur ce site. Un secteur porteur puisque le marché actuel du BDO s'élèverait actuellement à 4 Mrds $, selon BioAmber.

 

« BioAmber prévoit déjà de doubler la capacité à Sarnia d'ici 2014 »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Hydrogène vert : BP et Ørsted s’associent

Hydrogène vert : BP et Ørsted s’associent

Le pétrochimiste britannique BP et le spécialiste danois des énergies renouvelables Ørsted ont signé, le 10 novembre 2020, une lettre d’intention pour un projet de production d’hydrogène vert[…]

13/11/2020 | HydrogèneChimie
BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF réaligne sa division Global Business Services

BASF réaligne sa division Global Business Services

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Plus d'articles