Nous suivre Info chimie

BioAmber s'associe à Mitsui pour ses projets

J.C.

Feu vert pour le projet d'éthanol de Dow-Mitsui au Brésil

Les autorités brésiliennes ont donné leur approbation au projet de Dow et de Mitsui pour constituer une coentreprise 50/50 au Brésil. Mitsui pourra donc acquérir 50 % de Santa Vitória Açúcar e Alcool, filiale locale de Dow, qui produit de la canne à sucre, et qui sera en charge de la future usine d'éthanol d'une capacité de 240 000 t/an à l'horizon 2013. En aval seront édifiées des unités de bioéthylène et de poyléthylène (CPH n°559).

Les annonces se succèdent et ne cessent de fortifier les ambitions du groupe. Après s'être engagé en quelques mois dans deux projets de construction d'usines à Sarnia (Canada) et en Thaïlande, BioAmber envisage un 3e projet industriel soit en Amérique du Nord, soit au Brésil. Le vecteur principal de cette nouvelle ambition prend la forme d'un partenariat conclu avec le groupe japonais Mitsui. Désireux de mieux se positionner en chimie verte, Mitsui va s'associer à BioAmber pour l'ensemble de ses derniers trois projets. D'ores et déjà, l'usine de Sarnia dont la mise en service est programmée pour 2013 (CPH n°561) sera redimensionnée. Les capacités prévues de 17 000 tonnes par an d'acide succinique biosourcé seront finalement doublées, à 35 000 t/an. Celles de 1,4-butanediol (BDO) biosourcé, prévues à hauteur de 23 000 t/an, restent pour l'heure inchangées. En Thaïlande, à Map Ta Phut, Mitsui s'impliquera à la fois dans le projet de l'usine d'acide succinique vert (65 000 t/an), qui desservira en premier lieu la future usine de polybutylène succinate (PBS) de la coentreprise PTTMCC Biochem (PTT et Mitsubishi Chemical), et la future usine de BDO vert (50 000 t/an, CPH n°549 et 563). Ces usines devraient entrer en service à l'horizon 2014. Reste enfin le dernier projet nord-américain ou brésilien qui devrait être conséquent puisqu'au total, BioAmber et Mitsui prévoient d'atteindre des capacités mondiales de 165 000 t/an d'acide succinique biosourcé et de 123 000 t/an de BDO vert ! Ce qui est d'autant plus ambitieux pour une société qui ne produit pour l'heure que 3 000 t/an d'acide succinique vert en France, à Pomacle (Marne). Les détails financiers de la collaboration entre Mitsui et BioAmber n'ont pas été détaillés. BioAmber restera majoritaire dans l'ensemble des projets. L'avantage de Mitsui, outre son gigantesque réseau commercial (153 bases dans 65 pays), réside dans sa capacité à sécuriser des matières premières renouvelables dans des pays comme la Thäilande, et le Brésil. Jean-François Huc, p-dg de BioAmber reconnaît par ailleurs que « Mitsui dispose également de la force financière pour soutenir notre expansion et nous aider à être compétitif sur la scène internationale ». Les productions de BioAmber d'acide succinique et de BDO (via une licence accordée par DuPont pour ce produit) visent principalement des applications dans les marchés des plastiques, des additifs alimentaires et des produits de soins.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles