Nous suivre Info chimie

Boccard relance sa filiale CSC

Sujets relatifs :

Au programme, 5 millions d'euros d'investissements et une concentration de la production de cuves environnées et techniques en Inox sur le site du Coteau près de Roanne.
CHAUDRONNERIE INOX Boccard, ensemblier industriel, vient de lancer un plan d'investissement pour accélérer le développement de son entreprise CSC, dans le domaine des cuves environnées et techniques en Inox. Ce projet prévoit le renforcement du site du Coteau près de Roanne qui fait ainsi l'objet d'un investissement de 5 millions d'euros pour permettre son extension. Au programme, la construction d'un atelier de fabrication ultramoderne de 2 000 mètres carrés qui intégrera de nombreuses innovations techniques et technologiques concernant respectivement la gestion des flux (logistique entièrement automatisée) et les différents postes techniques (soudage, déroulage…). « Ces innovations permettront un travail à la fois plus facile et plus sûr, ainsi qu'une forte réduction des temps de manutention induisant une amélioration substantielle de la prévention, de la qualité et de la productivité », explique la société Boccard. Le coup de pouce du Grand Roanne Le site du Coteau va, par ailleurs, accueillir des activités de chaudronnerie de process du site de Montauban de Bretagne, en Ille-et-Vilaine. Une occasion pour ce site breton de se spécialiser dans la fabrication de skids automatisés, un marché en forte expansion notamment à l'international. Pour financer cet investissement, 4 M€ sont apportés par la communauté d'agglomération qui s'est rendue propriétaire du site. Elle va aussi engager plus de 2,8 M€ dans la modernisation des locaux existants et la construction de nouveaux bâtiments. « CSC aurait probablement fait cet investissement, mais pas aussi rapidement : cette aide est un véritable accélérateur de notre croissance », explique Olivier Pauwels, récemment nommé directeur général de CSC. Dans ce métier, la concurrence est vive, en particulier celle émanant des constructeurs basés en Espagne, en Italie, voire en Europe de l'Est. CSC a bénéficié d'un programme de développement économique mis en place par le Grand Roanne pour fixer et développer des emplois sur le bassin, explique Olivier Pauwels. De son côté, Boccard finance le projet à hauteur d'un million d'euros à travers l'achat d'outillage et d'équipements de process. En complément, l'entreprise s'est engagée sur le long terme. Ainsi, CSC devrait doubler son effectif avec le recrutement d'une soixantaine de collaborateurs d'ici à 2009, dont la moitié dès 2006. Les profils recherchés sont des concepteurs de bureaux d'études, des dessinateurs, des chefs d'équipes pour les deux ateliers et les chantiers, et surtout des soudeurs et chaudronniers hautement qualifiés. « Notre ambition est de nous positionner sur des marchés dynamiques, notamment ceux de la pharmacie, les biotechnologies, les boissons et produits frais », explique Hervé de Malliard, vice-président du développement de la division Food-Pharma de Boccard. Créée en 1937, CSC a été intégrée en 1986 dans Boccard. Spécialisée au départ dans le domaine viticole, cette entreprise de 13 M€ de chiffre d'affaires s'est, par la suite, développée dans l'agroalimentaire, la pharmacie et la cosmétique, avec la construction de cuves en Inox de plus en plus techniques. Celles-ci peuvent être dotées de régulation thermique, de dispositifs automatiques de transfert de fluides, de mélangeurs ou homogénéisateurs, sans oublier les systèmes intégrés de nettoyage en place. L'autre métier de cette entreprise familiale, qui emploie quelque 3 000 collaborateurs, est la tuyauterie industrielle. Outre les sites de Montauban en Bretagne et du Coteau, la branche Food-Pharma de Boccard possède un autre site à Chaponost dans la région lyonnaise. Avec des unités complètes de production de formes liquides buvables et injectables, ce site est surtout spécialisé dans les technologies sophistiquées et la chaudronnerie de table pour des appareils de faibles volumes (jusqu'à 500 l). Quelques exemples de réalisations : micropilotes, réacteurs pour les biotechnologies, réseaux d'utilités propres, unités d'ultrafiltration ou de chromatographie… Parallèlement à ce métier de constructeur, Boccard a également développé depuis plus de vingt ans des compétences d'ensemblier. « Nous nous inscrivons dans le cercle vertueux du projet, de la conception et des études de détail, à la maintenance, en passant par la conduite de projets, la fabrication et le montage », conclut Hervé de Malliard. Sylvie Latieule

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Comment  la chimie va y contribuer

Comment la chimie va y contribuer

Face au défi de la transition énergétique, l'industrie chimique peut contribuer grandement à la mise en place d'un système énergétique décarboné en travaillant sur sa[…]

BASF développe ses solutions pour le secteur de la construction

BASF développe ses solutions pour le secteur de la construction

« De l'amélioration continue, plutôt que de l'innovation de rupture »

« De l'amélioration continue, plutôt que de l'innovation de rupture »

La France se prépare à l'industrialisation de la G2

La France se prépare à l'industrialisation de la G2

Plus d'articles