Nous suivre Info chimie

Bon cru 2017 pour BASF

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Conformément aux chiffres publiés en janvier (CPH °831), porté par la bonne conjoncture mondiale, le géant mondial a publié de bons résultats pour l'exercice 2017. Le chiffre d'affaires a progressé de 12 %, à 64,47 milliards d'euros. L'Ebitda a augmenté de 20,9 %, à 12,74 Mrds €, et le bénéfice net s'est envolé de 50 %, à 6,08 Mrds €. Des performances liées principalement à des volumes de ventes en hausse, des prix plus élevés, et des marges améliorées, mais aussi à l'intégration de Chemetall, ancienne division de traitements de surfaces métalliques de l'Américain Albemarle en 2016 (CPH n°765). Sur le plan géographique, BASF a presque fait un carton plein avec des progressions dans toutes les zones. En premier lieu en Asie-Pacifique, avec une croissance de 19 % des ventes, à 13,66 Mrds €. Dans cette zone, l'Ebit a doublé en un an, à 2,21 Mrds €, en faisant la région la plus rentable pour le groupe. Les ventes en Europe se sont appréciées de 13 %, à 30,78 Mrds €. En Amérique du Nord, elles ont atteint 15,94 Mrds €, soit une croissance de 9 %. Le seul bémol concerne la zone Amérique du Sud, Afrique et Moyen-Orient, avec des ventes en retrait de 1 %, à 4,1 Mrds € sous l'effet de conditions encore difficiles en Amérique du Sud, notamment sur le marché brésilien.

Par segment, la palme est décernée à la division Chemicals qui affiche une envolée de 27 % des ventes, à 16,33 Mrds €, notamment sous l'effet de prix renforcés, en particulier pour la partie Monomères, et de volumes en hausse. L'Ebit avant exceptionnels ressort à 4,2 Mrds €, soit +108 % en un an, grâce à des marges améliorées pour les isocyanates, la pétrochimie et les intermédiaires. La plus importante division, Functional Materials et Solutions, a progressé de 11 %, à 20,74 Mrds €, grâce à l'accroissement des volumes de ventes et au renforcement des prix, notamment pour les activités Produits de soins et Dispersions et pigments. L'Ebit avant exceptionnels a en revanche fléchi de 17 %, à 1,6 Mrd € en raison de marges érodées. La division Performance Products a vu son chiffre d'affaires s'améliorer de 4 %, pour un Ebit avant exceptionnels en retrait de 20 %, à 1,4 Mrd €, là encore en raison de marges rognées. Pour la quatrième plus grande division, Agricultural Solutions, la progression des ventes s'est limitée à 2 %, (5,7 Mrds €) grâce à des volumes en hausse. Mais elle a été touchée par la baisse des prix, notamment en Amérique du Sud, et par des effets de change négatif. L'Ebit avant exceptionnels s'est contracté de 5 %, à 1,03 Mrd €, impacté par certains arrêts de production dans le Golfe du Mexique avec plusieurs ouragans très violents en 2017. Cette division devrait toutefois rapidement rebondir avec l'acquisition pour près de 6 Mrds € d'une grande partie de l'activité semences et herbicides de Bayer, lancée à l'automne dernier (CPH n°819).

BASF se montre confiant pour 2018. Le groupe allemand s'attend à une croissance mondiale et de la production chimique mondiale sur un rythme similaire à celui de 2017. Le groupe s'attend aussi à une remontée en puissance de certains marchés, comme le Brésil et la Russie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Sur le site de Zhanjiang, à côté de Canton, BASF construit un nouveau complexe de taille mondiale. Après son Verbund de Nanjing, le géant allemand s’implante toujours un peu plus en Chine.  Les[…]

25/11/2019 | ChineVapocraquage
Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

BASF rachète le français Sculpteo

BASF rachète le français Sculpteo

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

Plus d'articles