Nous suivre Info chimie

Bon cru 2017 pour BASF

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Conformément aux chiffres publiés en janvier (CPH °831), porté par la bonne conjoncture mondiale, le géant mondial a publié de bons résultats pour l'exercice 2017. Le chiffre d'affaires a progressé de 12 %, à 64,47 milliards d'euros. L'Ebitda a augmenté de 20,9 %, à 12,74 Mrds €, et le bénéfice net s'est envolé de 50 %, à 6,08 Mrds €. Des performances liées principalement à des volumes de ventes en hausse, des prix plus élevés, et des marges améliorées, mais aussi à l'intégration de Chemetall, ancienne division de traitements de surfaces métalliques de l'Américain Albemarle en 2016 (CPH n°765). Sur le plan géographique, BASF a presque fait un carton plein avec des progressions dans toutes les zones. En premier lieu en Asie-Pacifique, avec une croissance de 19 % des ventes, à 13,66 Mrds €. Dans cette zone, l'Ebit a doublé en un an, à 2,21 Mrds €, en faisant la région la plus rentable pour le groupe. Les ventes en Europe se sont appréciées de 13 %, à 30,78 Mrds €. En Amérique du Nord, elles ont atteint 15,94 Mrds €, soit une croissance de 9 %. Le seul bémol concerne la zone Amérique du Sud, Afrique et Moyen-Orient, avec des ventes en retrait de 1 %, à 4,1 Mrds € sous l'effet de conditions encore difficiles en Amérique du Sud, notamment sur le marché brésilien.

Par segment, la palme est décernée à la division Chemicals qui affiche une envolée de 27 % des ventes, à 16,33 Mrds €, notamment sous l'effet de prix renforcés, en particulier pour la partie Monomères, et de volumes en hausse. L'Ebit avant exceptionnels ressort à 4,2 Mrds €, soit +108 % en un an, grâce à des marges améliorées pour les isocyanates, la pétrochimie et les intermédiaires. La plus importante division, Functional Materials et Solutions, a progressé de 11 %, à 20,74 Mrds €, grâce à l'accroissement des volumes de ventes et au renforcement des prix, notamment pour les activités Produits de soins et Dispersions et pigments. L'Ebit avant exceptionnels a en revanche fléchi de 17 %, à 1,6 Mrd € en raison de marges érodées. La division Performance Products a vu son chiffre d'affaires s'améliorer de 4 %, pour un Ebit avant exceptionnels en retrait de 20 %, à 1,4 Mrd €, là encore en raison de marges rognées. Pour la quatrième plus grande division, Agricultural Solutions, la progression des ventes s'est limitée à 2 %, (5,7 Mrds €) grâce à des volumes en hausse. Mais elle a été touchée par la baisse des prix, notamment en Amérique du Sud, et par des effets de change négatif. L'Ebit avant exceptionnels s'est contracté de 5 %, à 1,03 Mrd €, impacté par certains arrêts de production dans le Golfe du Mexique avec plusieurs ouragans très violents en 2017. Cette division devrait toutefois rapidement rebondir avec l'acquisition pour près de 6 Mrds € d'une grande partie de l'activité semences et herbicides de Bayer, lancée à l'automne dernier (CPH n°819).

BASF se montre confiant pour 2018. Le groupe allemand s'attend à une croissance mondiale et de la production chimique mondiale sur un rythme similaire à celui de 2017. Le groupe s'attend aussi à une remontée en puissance de certains marchés, comme le Brésil et la Russie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Domo va racheter la branche polyamides de Solvay en Europe

Domo va racheter la branche polyamides de Solvay en Europe

Le feuilleton va enfin avoir une conclusion. Initialement annoncée en 2017, la cession des activités polyamides du groupe belge va enfin pouvoir avoir lieu, après deux ans de rebondissements. C’est donc Domo qui va[…]

20/08/2019 | EuropeNylon
McDermott choisi par PetroLogistics comme ingénieriste

McDermott choisi par PetroLogistics comme ingénieriste

Résultats financiers : Merck en forme sur le 2e trimestre

Résultats financiers : Merck en forme sur le 2e trimestre

Résultats financiers : performance moyenne d’Arkema sur le 2e trimestre 2019

Résultats financiers : performance moyenne d’Arkema sur le 2e trimestre 2019

Plus d'articles