Nous suivre Info chimie

C4H6 Butadiène

Par Gregory Morris

Sujets relatifs :

, ,

Identifié en 1886 et polymérisé en 1910, le butadiène a connu son envol avec l'émergence des caoutchoucs synthétiques avant la 2nde guerre mondiale. Le butadiène-1,3 est extrait de la coupe C4 résultant du vapocraquage du naphta, mais peut aussi être produit à partir d'éthanol.

En seulement quatre mois, entre avril et août 2017, le prix contrat européen du butadiène avait plongé de 1 750 E/t à 750 E/t. Une perte de 1 000 E/t, soit les deux tiers de la valeur ! Cet effondrement brutal découlait d'un pic artificiel causé, l'an dernier, par une conjonction de problèmes liés à la production et au transport. Depuis ce point bas, les prix contrats mensuels ont évolué dans une marge comprise entre 700 et 900 E/t. Le prix du butadiène vient toutefois de franchir cette limite pour la première fois depuis près d'un an avec un prix de 950 E/t pour le mois d'avril 2018. Un gain substantiel qui illustre la demande continue ainsi que les limites structurelles de production et la dynamique économique mondiale.

L'Europe est structurellement bien positionnée en oléfines C4 en raison de la prédominance de vapocraqueurs alimentés en charges lourdes, en premier lieu sur base naphta mais aussi gazole. A contrario, l'Amérique du Nord manque de C4, les vapocraqueurs canadiens et américains craquant essentiellement de l'éthane et du propane. Ces derniers temps, les producteurs européens d'oléfines ont entamé une transition vers des charges plus légères, certains investissant même pour importer et stocker de l'éthane américain.

La production européenne de C4 bruts et de butadiène n'a toutefois pas décliné. Mais elle ne parviendra sans doute pas, à long terme, à soutenir la demande mondiale croissante. Le marché nord-américain des pneumatiques automobiles est un importateur majeur de butadiène européen. Cette demande n'a cessé de croître doucement, même quand les prix du butadiène se sont envolés. Il est aussi intéressant de noter que les prix du styrène, co-monomère essentiel pour la plupart des élastomères de commodités, ont été nettement plus volatils que ceux du butadiène. Un facteur qui a quelque peu masqué l'évolution du prix du butadiène.

Le schéma est différent pour l'Asie. Les vapocraqueurs favorisent eux aussi les charges lourdes, mais la production de pneumatiques est si importante qu'elle nécessite des importations de butadiène. Les producteurs de pneumatiques se montrent plus résistants aux augmentations de prix des monomères, même quand leurs marges s'amenuisent. Les prix sont toutefois sur une dynamique haussière. Et il reste aussi du « pricing power » dans les élastomères. Le prix contrat d'avril pour l'ABS au Japon a ainsi trébuché de 3 %, ce qui demeure un retrait moindre que le prix contrat du styrène.

Pour cette année 2018 et probablement encore en 2019, l'équilibre mondial du butadiène devrait perdurer. Les producteurs européens s'attendent à une demande soutenue. Il n'y aura que peu de capacités incrémentales, et les opérations de maintenance devraient générer quelques petites tensions. Par contre, des arrêts de production non programmés et des problèmes de transport sont susceptibles d'entraîner des hausses brutales de prix sur de courtes périodes.

Les clients seront sans doute plus tentés de constituer des stocks. Cela réduira les problèmes de prix dans le cadre de limitations d'approvisionnement de court terme, mais cela risque d'entraîner de fortes hausses de prix en cas d'arrêts de production trop longs.

Si les producteurs européens n'investissent pas plus en capacités, la raison est à chercher aux états-Unis. Même avec des charges légères, les producteurs américains d'oléfines parviennent à récupérer environ 3 % de C4 en bout de chaîne. Or, avec la formidable vague de capacités additionnelles de vapocraquage engagées outre-Atlantique, cette portion de 3 % devrait créer une production de butadiène commercialement suffisante aux états-Unis. Un acteur comme Texas Petrochemical Group (TPC) compte ainsi produire du butadiène, par phase, jusqu'en 2022.

CHIFFRES CLÉS

(sources : Société chimique de France, Petrochemicals Europe, Chimie Pharma Hebdo) 2,227 Mt PRODUCTION DE BUTADIÈNE DANS L'UE À 15, LA NORVÈGE ET LA TURQUIE EN 2016 1,694 Mt PRODUCTION DE BUTADIÈNE DANS L'UE À 15, LA NORVÈGE ET LA TURQUIE POUR LES TROIS PREMIERS TRIMESTRES 2017

LES DÉBOUCHÉS

Le butadiène est un précurseur du chloroprène, et est aussi utilisé en synthèse de l'adiponitrile et de l'hexaméthylènediamine. Il sert aussi à la fabrication d'élastomères et de terpolymères. (Source : Société chimique de France)

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Benzène

Benzène

Produit par distillation du benjoin, mais maintenant issu de la pétrochimie (vapocraquage ou reformage catalytique), le benzène est une des briques élémentaires de la chimie organique. Parmi ses principaux[…]

01/09/2018 | moléculeanalyse
C2H4 Éthylène

C2H4 Éthylène

MTBE C5H12O

MTBE C5H12O

Favoriser l'industrialisation de procédés intensifiés dès la conception

Favoriser l'industrialisation de procédés intensifiés dès la conception

Plus d'articles