Nous suivre Info chimie

Cabot investit 180 M$ pour ses capacités mondiales

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Directement challengé pour la place de n°1 mondial du noir de carbone par l'Indien Aditya Birla, qui reprend Columbian Chemicals (CPH n°538), Cabot réagit. Le géant américain du secteur a annoncé qu'il investirait 180 millions de dollars (128 M€) sur la période 2011-2013 pour renforcer ses capacités mondiales. En l'occurrence en Europe, en Asie et en Amérique du Sud. L'objectif est d'augmenter les capacités installées totales de 15 %, ce qui représente 300 000 tonnes par an additionnel. Le plus grand projet concerne la Chine. Le groupe américain s'est engagé auprès de Risun Chemicals, filiale du groupe chinois Risun Coal Chemicals, pour la construction d'une usine de 130 000 t/an. Usine dont la mise en service est programmée début 2013 et dont les capacités pourraient être portées ultérieurement à 300 000 t/an de noir de carbone. Cabot et Risun injecteront au total 100 millions de dollars pour ce projet prévu pour être implanté à Xingtai, à environ 400 kilomètres au sud de Pékin. Pour mener à bien leur projet, les deux partenaires ont constitué une coentreprise dont Cabot détiendra 60 % des parts. Pour Risun Chemicals, ce sera l'occasion de diversifier ses productions. Cette société fondée en 2008 est spécialisée dans la fabrication de produits chimiques issus du charbon et du coke, des produits de base destinés aux productions d'acier, d'aluminium, et de nombreuses spécialités chimiques. Les futures productions de noir de carbone aux côtés de Cabot seront destinées, en particulier, aux fabricants de pneumatiques en Chine. Pour le groupe américain, ce projet est l'occasion de se renforcer sur le marché chinois en pleine croissance et de disposer d'une seconde usine chinoise. A Tianjin, Cabot dispose déjà d'une usine d'une capacité de 300 000 t/an dans le cadre d'une coentreprise avec le groupe chinois Shanghai Coking Chemical Company (CPH n°485).

 

L'enveloppe globale de 180 M$ concernera d'autres projets dans le monde. En Indonésie, Cabot va augmenter non plus de 20 % (CPH n°511) mais de 50 % ses capacités sur ses sites de Cilegon et de Merak, ce qui devrait lui permettre d'atteindre des capacités cumulées de 200 000 t/an localement. En Amérique du Sud, le groupe prévoit de dégoulotter son usine argentine de Campana (région de Buenos Aires) et son usine brésilienne de Sao Paolo pour augmenter les productions sud-américaines de 20 % au total. Selon Chemical Week, ses deux unités sud-américaines disposeraient actuellement chacune de capacités de 75 000 t/an. Enfin, en Europe, les capacités devraient croître de 10 % au total via trois dégoulottages sur trois sites différents : à Zlínský, en République tchèque, Botlek-Rotterdam, aux Pays-Bas, et à Ravenne, en Italie. Unités dont les capacités respectives actuelles seraient de 120 000 t/an, 80 000 t/an, 70 000 t/an, selon Chemical Week. Chiffres que Cabot n'a pas souhaité ni confirmer ni infirmer.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles