Nous suivre Info chimie

Calyxia rend la microencapsulation plus durable

Dinhill On

Sujets relatifs :

, ,
Calyxia rend la microencapsulation plus durable

La start-up francilienne est spécialisée dans la fabrication de systèmes innovants de microencapsulation d'ingrédients actifs. Une technologie de capsule permettant une protection accrue des ingrédients encapsulés tout en améliorant leur performance et en réduisant leur impact environnemental.

«Avec notre technologie, nous souhaitons réinventer la perception de la chimie, en rendant les produits formulés de plus en plus sûrs, à la fois pour l'homme et l'environnement ». C'est en ces termes que Franco Manfré, directeur général délégué de Calyxia, évoque la philosophie de la start-up, créée à l'été 2015. Spécialisée dans les solutions de microencapsulation d'ingrédients, la société innovante est issue d'une collaboration entre des laboratoires académiques (université de Harvard, États-Unis, et l'ESPCI Paris) et un partenaire industriel. « Après avoir développé la technologie innovante de microencapsulation pour des applications en pétrochimie, nous nous sommes rendu compte que cette innovation pouvait également trouver d'autres applications industrielles comme les produits ménagers, les lubrifiants, les peintures et revêtements, les matériaux avancés ou encore la protection des plantes », détaille Franco Manfré.

Protéger efficacement les ingrédients actifs et les libérer « sur commande »

Employant une quinzaine de salariés, la société Calyxia se distingue sur le marché, car elle offre la possibilité de personnaliser le système d'encapsulation pour adapter son niveau de performances aux exigences de chaque client industriel formulateur. « Nous accompagnons le client dans la conception de la microcapsule répondant à ses attentes en établissant avec lui un cahier des charges précis stipulant par exemple la taille (1 à 20 µm) et les propriétés attendues de protection des ingrédients encapsulés et leurs conditions de libération. Pour cela, nous disposons d'une importante sélection de matériaux polymères que nous adaptons en fonction de la nature de l'actif et du cahier des charges de performance », indique Franco Manfré.

La technologie de Calyxia permet par exemple d'ajuster la porosité de la capsule en fonction de l'application visée. « Nous sommes en mesure de concevoir des dispositifs totalement dépourvus de porosité, ce qui permet de mieux sceller les actifs qui sont à l'intérieur. Par exemple, on peut la rendre complètement étanche pour encapsuler des produits volatils », explique Franco Manfré. Avant d'ajouter : « Grâce à ce haut niveau de protection, l'intégrité des actifs est préservée, permettant ainsi de réduire la quantité d'actifs dans la formule finale tout en conservant le niveau de performance requis ». En outre, la technologie de Calyxia peut également être personnalisée au niveau de la libération des composés encapsulés. « Nous avons développé plusieurs systèmes de libération pour nos capsules. À titre d'exemple, nous fabriquons des capsules sensibles à une contrainte mécanique donnée, à un changement de pH ou de température. Cela permet ainsi de contrôler la libération des actifs sur un laps de temps plus ou moins long », détaille Franco Manfré. Avant de souligner : « Au-delà des performances attendues dans l'encapsulation des ingrédients, les autres paramètres clés sur lesquels nous nous focalisons sont l'innocuité et la biodégradabilité de la capsule conçue. Nous nous efforçons d'inclure des matériaux biosourcés tout en conservant les performances attendues ». À ce propos, Calyxia a noué une collaboration de recherche avec l'ITERG, visant à évaluer les matériaux biosourcés.

Une montée en puissance progressive de la production

Hébergée au sein de l'incubateur PC'up de l'ESPCI Paris durant sa phase de maturation, la société Calyxia s'est récemment installée dans un bâtiment de 1 000 m2 à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), abritant notamment son laboratoire de R&D et ses outils de production. « Nous avons déjà un pilote d'une capacité de production de quelques tonnes de capsules par an. Nous sommes également en train de déployer une prochaine unité de production industrielle permettant d'atteindre plusieurs centaines de tonnes par an », détaille Franco Manfré. Avant de compléter : « Dans notre stratégie de montée en capacité, une autre installation industrielle est prévue à l'horizon 2020-2021, dont la production annuelle atteindra 1 000 t ».

En ce qui concerne les marchés adressés, la start-up francilienne se focalise principalement sur l'Europe et l'Amérique du Nord. « Nous envisageons notamment d'implanter à moyen terme un site de production aux États-Unis afin d'être au plus près des clients implantés localement », précise Franco Manfré. Plusieurs industriels ont déjà noué des partenariats avec la société, notamment dans les secteurs de la chimie, des peintures et des produits ménagers. « Notre technologie intéresse notamment les fabricants de lessive, qui cherchent à remplacer les capsules qu'ils utilisent d'ores et déjà dans certains de leurs produits par des alternatives non libératrices de formaldéhyde toxique et non accumulables dans l'environnement », explique le dirigeant de Calyxia.

Une stratégie de croissance ambitieuse

S'appuyant sur ses collaborations existantes et à venir, la société s'est fixé un objectif ambitieux : doubler son chiffre d'affaires chaque année sur les cinq prochaines années et intégrer le top 3 des leaders mondiaux de l'encapsulation. Pour soutenir sa croissance, Calyxia prévoit un nouveau tour de table en 2019. En plus de supporter les investissements industriels, ces moyens supplémentaires serviront notamment au recrutement de personnel, comme l'indique le directeur général délégué : « Notre objectif est de doubler la taille de nos équipes sous trois ans, pour totaliser un effectif d'une trentaine de personnes. Nous ciblons en priorité des embauches en développement commercial, en R&D et en procédé ; puis nous renforcerons les équipes de production, logistique et contrôle qualité ».Dinhill On

Calyxia en bref
  • Année de création: 2015 Fondateurs : Jérôme Bibette,
  • Fondateurs: Damien Démoulin, Jamie Walters, David Weitz
  • Implantation: Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne)
  • Activité: Fabrication à façon de microcapsules pour améliorer les performances et l'impact environnemental des produits formulés de consommation courante
  • Marchés adressés: Produits ménagers, Lubrifiants, Peintures et Revêtements, Matériaux avancés, Protection des plantes
  • Financements: Revenus clients, Bpifrance, Région Île-de-France, Wilco, 1er tour de table auprès de business angels
  • Partenaires institutionnels: ESPCI Paris, Institut Lavoisier de l'université de Versailles, ITERG

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Metron contribue à « l'intelligence énergétique » des industriels

Metron contribue à « l'intelligence énergétique » des industriels

L'entreprise technologique Metron a développé une solution d'intelligence artificielle au service de la performance énergétique. Elle permet à l'industriel de s'inscrire dans l'usine 4.0[…]

25/02/2019 | Génie des procédésZoom
Les coraux digèrent mal l'octocrylène

Les coraux digèrent mal l'octocrylène

Axelera en route pour la phase IV

Axelera en route pour la phase IV

Les micro-organismes d'Agrauxine améliorent la santé des plantes

Les micro-organismes d'Agrauxine améliorent la santé des plantes

Plus d'articles